Côte d’Ivoire-Justice-Condamnation-Réaction

Côte d’Ivoire: Condamné à 20 ans, Guillaume Soro estime que c’est «un non-événement»

Ouagadougou, 29 avril 2020 (AIB) – Condamné mardi à 20 ans de prison ferme, l’ex-président de l’Assemblée nationale et ancien Premier ministre ivoirien, Guillaume Soro a jugé le même jour, le verdict comme «un non-événement».

«Je considère ce verdict comme un non-événement», a déclaré mardi soir Guillaume Soro peu de temps après le verdict du tribunal correctionnel d’Abidjan qui le condamne à 20 ans de prison ferme pour recel de détournements de deniers publics et de blanchiment de capitaux.

Le tribunal a également condamné Guillaume Soro à 4,5 milliards de francs CFA d’amende et à la privation de ses droits civiques pour une période de sept ans, à la confiscation au profit de l’état de l’ensemble immobilier sis à Marcory quartier résidentiel.

«C’est une sentence qui ne nous émeut absolument pas. La parodie de procès à laquelle nous avons assisté ce jour est la preuve ultime que l’État de droit est définitivement enterré par Alassane Ouattara», pointe  l’ancien Premier ministre des présidents Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara.

Le verdict prononcé et le nouveau mandat d’arrêt émis à son encontre, excluent d’office Guillaume Soro de la prochaine présidentielle d’octobre 2020, mais le mis en cause ne l’entend pas de cette oreille.

«Je maintiens ma candidature à la présidentielle et je demande à tous mes partisans de demeurer mobilisés et de continuer le travail de mobilisation et d’implantation. Nous gagnerons la prochaine élection présidentielle», a-t-il déclaré.

Premier ministre et président de l’Assemblée nationale sous la présidence d’Alassane Ouattara, les relations entre Soro et son mentor Ouattara se sont détériorées en fin 2018 entrainant sa démission de la tête du parlement ivoirien en février 2019.

Agence d’information du Burkina

WIS/ak

Source : Linfodrome

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here