Burkina-Politique-Majorité-Déclaration-Coronavirus

Burkina : Le parti au pouvoir invite les Burkinabè à fédérer leurs intelligences contre le coronavirus

Ouagadougou, 29 avril 2020 (AIB) – Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP-au pouvoir) a invité mercredi, «les Burkinabè à fédérer leurs intelligences, leurs capacités et à unir leurs forces pour rompre la chaine de transmission du coronavirus au Burkina Faso».

Selon le président du parti au pouvoir Simon Compaoré, «l’heure n’est pas à la polémique stérile et démobilisatrice mais plutôt au rassemblement, sous la houlette du Président du Faso et du gouvernement, pour notre cause commune».

Simon Compaoré s’exprimait mercredi à Ouagadougou au cours d’une conférence de presse, la première du parti depuis son 3è congrès, le 7 mars dernier.

Il pense que «la victoire sur le Covid-19 au Burkina Faso sera une réalité si toutefois nous mettons tous ensemble la main dans le cambouis, sans récriminations, sans accusations sans fondement et sans critiques stériles et égoïstes».

Le ministre de la Santé et le comité de riposte contre le Covid-19 sont une nouvelle fois de plus sous le feu nourri de critiques, sur la gestion de la pandémie.

A cet effet, Simon Compaoré a salué les «décisions responsables et audacieuses» du président du Faso Roch Marc Christian Kaboré concernant la «gestion sanitaire de la pandémie et de compensation de ses effets socioéconomiques».

Les mesures présidentielles font «394 milliards de F CFA étalées sur un trimestre (d’avril à juin 2020) au profit des Burkinabè, surtout en faveur des couches vulnérables de notre société et de la relance de l’économie nationale», a-t-il indiqué.

Il a donc «invité le gouvernement à la mise en œuvre urgente des décisions présidentielles» dont «l’enveloppe consacrée au volet sanitaire de la lutte, a été évaluée à près de 178 milliards de F CFA».

Le MPP a salué «le professionnalisme, le patriotisme et la mobilisation du personnel de santé, (…) pour son engagement et l’esprit de sacrifice dont il fait montre dans cette mission sanitaire périlleuse à nulle autre pareille».

Dans l’élan de solidarité engagé, Simon Compaoré a noté que son parti «a offert un appui financier (cinq millions de FCFA) au ministère de la Santé et des appuis en vivres aux couches vulnérables, des matériels d’hygiène à des institutions et de certaines populations cibles.

1er Vice-premier président du parti depuis le décès en 2017 du président Salif Diallo, Simon Compaoré a été porté à la tête du parti le 7 mars dernier lors de son troisième congrès.

Agence d’information du Burkina

WIS/ata/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here