Burkina-Education-Formation-Coronavirus-Cours-Reprise

Burkina: Les élèves  reprennent les cours à partir du 11 mai (gouvernement)

Ouagadougou, 28 avril 2020 (AIB) – La reprise des cours est prévue le 11 mai, pour les classes d’examen, les universités et les écoles de formation professionnelles et le 25 mai pour les classes intermédiaires, selon un communiqué du gouvernement dont l’AIB a reçu copie mardi.

Selon le communiqué signé du porte-parole du gouvernement, les cours reprennent le 11 mai prochain pour les classes d’examen mais se fera de façon progressive pour les institutions d’enseignement supérieur et les structures de formation.

Le communiqué indique également la reprise progressive des cours pour les élèves des classes intermédiaires le 25 mai et la rentrée administrative, le 4 mai.

Sur le plateau de la télévision nationale lundi soir, le ministre en charge de l’éducation nationale, Pr Stanislas Ouaro a indiqué qu’un certain nombre de mesures seront prises pour faciliter cette reprise.

Il a cité la dotation de chaque élève, enseignant, personnel administratif du public comme du privé, de deux masques de fabrication artisanale réutilisable et lavable conformément aux normes édictées par l’Agence burkinabè de normalisation (ABNORM).

A cet effet, douze millions de masques de protection avec du tissu 100% coton (Faso dan Fani) sont en confection par la confédération Coton-Textile-Habillement avec l’appui de l’Armée et seront disponibles en raison de 250 F l’unité.

Le ministre a également annoncé la dotation des structures éducatives de savons pour le lavage des mains et des actions pour le respect des mesures barrières.

«Il faut éviter que la reprise ne soit source de propagation de la maladie, mais que cela puisse se faire dans l’objectif de sauver l’année scolaire, mais aussi en tenant compte du fait que nous devons protéger nos populations», a-t-il affirmé.

Ces reprises sont annoncées dans un contexte de quarantaine et de fronde sociale marquée par la coupure des salaires de certains enseignants, mais le Pr Ouaro rassure.  

«Le gouvernement travaillera à ce que chacun puisse rejoindre son poste dans les conditions sanitaires de sécurité des populations», a-t-il indiqué.

Vendredi, au cours d’un point de presse, le ministre Ouaro a indiqué  que le président du Faso a instruit le gouvernement pour le rétablissement des salaires suspendus pour le mois d’avril 2020.

«Ce qui a été fait à l’exception de 10 agents dont les salaires n’ont pu être rétablis pour des raisons de paramétrage et 13 agents dont les salaires n’avaient pu être suspendus en mars 2020», a-t-il affirmé.

Pour les 10 agents, le Pr Stanislas Ouaro rassure que «leurs salaires seront rétablis en mai 2020 avec le rappel du mois d’avril».

Il a aussi précisé que «pour des raisons liées à des contraintes d’ordre technique et de temps, les indemnités et les allocations familiales de certains agents n’ont pas pu être rétablies».

«Des dispositions sont prises pour que ces agents entrent dans leur droit en fin mai 2020», a-t-il rassuré.

Agence d’information du Burkina

LP/wis/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here