Burkina-Education-Plateforme

Burkina : une plateforme numérique pour améliorer le niveau d’apprentissage des élèves

Ouagadougou, 27 avril 2020(AIB)-Le ministère de l’Education nationale a lancé vendredi passé, une plateforme dénommée Faso e-éducation qui devrait permettre d’améliorer le niveau d’apprentissage des élèves, dans le contexte du Coronavirus.

Selon le journal public Sidwaya, Faso e-Education a vu le jour grâce à l’appui financier de l’UNICEF avec un montant d’environ 35 millions de FCFA et permettra de renforcer le niveau d’apprentissage des élèves.

La plateforme a été conçue au profit des enseignants et des élèves   pour faire face aux défis sécuritaires et sanitaires qui ont occasionné des arrêts temporaires des activités pédagogiques.

«Le lancement a eu lieu le vendredi 24 avril 2020 à Ouagadougou et le site est accessible à l’adresse www.fasoeducation.net », précise Sidwaya.

Le ministère en charge de l’Education nationale a été attributaire le 23 avril, d’une fréquence radio qui couvrira la région du Centre et ses environs. Il est prévu l’ouverture d’antennes relais dans les autres localités du pays, afin de toucher le maximum d’élèves.

Selon le ministre Stanislas Ouaro, les différents supports de communication, ont été mis à contribution pour assurer la continuité de l’éducation à travers la création de cette plateforme web en lien avec le système éducatif burkinabè.

Le directeur général de la recherche en éducation et de l’innovation pédagogique François Compaoré, a noté que Faso  E-Education  a été initiée spécialement pour appliquer des ressources pédagogiques, numériques, dans toutes les sections : le préscolaire, le primaire, l’éducation non formelle, le post-primaire et le secondaire.

Pour M. Compaoré a signalé que la plateforme fonctionne avec les principaux navigateurs, Firefox, chrome, internet explorer tout en indiquant qu’elle s’adapte aux écrans des smartphones, des ordinateurs portables et ceux de bureau.  « Elle est accessible en ligne et est installée dans les salles des sites expérimentables des Ecoles nationales des enseignants du primaire(ENEP) de Dori, Fada, Dédougou et Loumbila », a-t-il conclu.

Agence d’Information du Burkina

no/ata

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here