Kaya: des élèves soutiennent des gendarmes dans la construction d’une clôture

Kaya, 25 avril 2020(AIB)-La clôture du poste de commandement de la compagnie de gendarmerie de Kaya, construite à plus de 13 millions de FCFA, par des élèves, des gendarmes et des bonnes volontés, a été inaugurée samedi, a constaté l’AIB.

Le poste de commandement de la compagnie de gendarmerie de Kaya (PCCGK) est désormais ‘’sécurisé’’.

Lancé en février 2019, le projet de construction de la clôture dudit poste a été porté par l’Association des délégués généraux des élèves de Kaya (ADGEK).

Construite entièrement en briques pleines, d’une longueur de 230 m et d’une hauteur de 2,5 m, cette clôture, outre les travaux de fondation, a coûté environ 13 millions de F CFA, selon le Commandant du Groupement de gendarmerie départementale de Kaya (CGGDK), Kouagri Natama.

A l’entendre, les travaux ont été aussi élargis à l’ancien mur long de 150 m et à d’autres infrastructures internes.

«Ce coût se répartit comme suit : argent liquide (plus de 8,7 millions), mains d’œuvre (plus de 1,7 millions), dons de voyage de sable et gravier (plus de 3 millions) et apport physique des élèves et gendarmes (non quantifié)», a déclaré M. Natama.

La cérémonie d’inauguration de ce joyau a eu lieu, le samedi 25 avril 2020.

Le projet a connu deux phases. Pour Kouagri Natama, la première étape a permis de faire la fondation, malgré la modicité des moyens recueillis.

Quant à la deuxième, elle a consisté à mettre en pratique le dicton qui voudrait que ‘’Quand on vous nettoie le dos, il faut se nettoyer la face soi-même’’.

«Constatant l’arrêt du projet, nous avons entrepris de poursuivre le chantier, en confectionnant à notre rythme des briques à partir de ristournes de 1500 à 3000 f qui revenaient à ces gendarmes», a expliqué le commandant Natama.

De ce fait, il a traduit sa gratitude à l’endroit de tous les contribuables, notamment le Président de l’Assemblée nationale (PAN), Alassane Bala Sankandé, pour son soutien moral et financier.

Pour le porte-parole de l’ADGEK, Jean Noël Ouédraogo, la construction du mur de la gendarmerie de Kaya est une autre forme de soutien des élèves aux Forces de défense et de sécurité (FDS).

«Si ce joyau est une réalité aujourd’hui, c’est grâce en partie aux cotisations volontaires et quêtes initiées auprès de nos camarades des différents établissements et structures et au sein de la population», a-t-il indiqué.

Cette idée, a poursuivi Jean Noël Ouédraogo, a été positivement appréciée par des autorités politiques, coutumières et religieuses qui se sont elles-mêmes engagées activement à la réalisation dudit projet. C’est pourquoi, il les a exprimées sa joie.

En perspectives, les membres de l’ADGEK ont promis s’engager dans la lutte contre le COVID-19, à travers des actions de sensibilisation auprès de leurs camarades.

«Nous allons également édicter un code de bonne conduite à l’endroit de tous les élèves à la rentrée prochaine», a-t-il envisagé.

Le parrain de la cérémonie, le journaliste Ismaël Ouédraogo, s’est dit satisfait de la réussite du projet.

«Lorsqu’on lançait ce projet, on n’était pas sûr d’arriver à ce résultat», s’est-il réjoui. C’est pourquoi, il a salué toutes les bonnes volontés qui se sont investies dans sa réalisation.

Pour lui, ce geste des élèves est symbolique. De ce fait, il a souhaité que cette initiative soit le tremplin pour que d’autres localités emboîtent le pas.

Abondant dans le même sens, le patron de la cérémonie, le gouverneur de la région du Centre-Nord, Casimir Séguéda, a souhaité que cet exemple donné par les élèves de Kaya soit suivi par la jeunesse du Burkina Faso.

«Cette initiative est inédite, en ce sens que les élèves et FDS, le plus souvent, ne font pas bon ménage», a-t-il fait savoir.

De remise de cadeaux et d’attestations de reconnaissance a mis fin à la cérémonie.

D’ores et déjà, Casimir Séguéda a promis décoré les pionniers de ce projet, à savoir le parrain Ismaël Ouédraogo, le Président-directeur général de la radio Kaya FM, Mady Ouédraogo et l’ADGEK.
Agence d’information du Burkina
Emil Abdoul Razak SEGDA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here