Burkina-Education-Radio-Fréquence

Burkina: le ministère de l’Education va se doter d’une radio

Ouagadougou 23 avril 2020 (AIB)-Le ministère de l’Education s’est vu attribué jeudi, la fréquence 107.4 MHZ, afin de proposer des programmes d’enseignements à distance, dans un difficile contexte sécuritaire et sanitaire, a constaté l’AIB.

«La cérémonie de ce matin marque l’aboutissement d’une requête exprimée par mon département depuis l’année 2019, afin de mettre à la disposition de la radio scolaire du ministère de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la promotion des langues nationales(MENA), une antenne permettant à celle-ci d’émettre des émissions  éducatives», a affirmé le ministre Stanislas Ouaro.

Selon lui, le secteur éducatif pourra assurer une plus grande présence auprès des enseignants et des élèves des contrées les plus reculées du pays, à travers la fréquence 107.4 MHZ  en ces temps de défis sécuritaire et sanitaire, caractérisés par le terrorisme et le Covid-19.

Le ministre Ouaro s’exprimait jeudi à Ouagadougou au Conseil supérieur de la communication(CSC).

Pr Ouaro a, par ailleurs, signalé que l’éducation par la radio, née dans un contexte difficile, regroupera tous les élèves du primaire, du post primaire et du secondaire du Burkina Faso.

A l’écouter, l’année 1969  a été celle de l’expérimentation de la nouvelle méthode d’enseignement du français, de la lecture et de l’écriture, au profit des élèves du CP1 au CP2 par le biais de la radio à travers le centre de linguistique appliquée de Dakar (CLAD) et avec le soutien technique et financier de la coopération française.

Il a signifié que l’acquisition de la fréquence s’est faite avec l’appui de la Banque mondiale à travers le projet d’amélioration de l’accès et de la qualité de l’éducation (PAAQE).

«Nous allons mener des activités d’enseignement à distance par l’enregistrement de scripts traduits en langues nationales à destination des zones à fort défi sécuritaire et de crise sanitaire et notre réflexion se poursuit avec la suspension des activités pédagogiques avec la pandémie actuelle du coronavirus», a-t-il confié.

Le ministre Stanislas Ouaro s’est également s’appesanti sur les objectifs de la création de la radio qui sont, entre autres, l’information, l’éducation, la distraction des enfants scolarisés et non, le renforcement de la formation continue et permanente des enseignants.

Le patron du CSC, Mathias Tankoano a précisé que le ministère de l’Education va contribuer par les ondes à vulgariser la stratégie d’enseignement dudit département aux élèves à cette période de crise de Covid’19 au Burkina.

M. Tankoano a souligné que par la radio, le ministère en charge de l’Education touchera les enfants qui sont dans les zones frappées par l’insécurité (Nord, Sahel, Centre- Nord, Boucle du Mouhoun, Est)

«Cette année, la nécessité d’obtenir une radio s’est accrue avec la fermeture des écoles avec l’avènement du coronavirus dans notre pays et c’est ce qui explique l’accompagnement de mon institution au ministère en charge de l’Education nationale », a-t-il ajouté.

Agence d’Information du Burkina

NO/ata/ak

NB: Photo d’illustration

 

 

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here