Kaya : Désinfection du marché central en prélude à sa réouverture

Kaya, 22 avril 2020, (AIB)-En prélude à la réouverture des marchés et yaars de la ville de Kaya, le 23 avril, le gouverneur de la région du centre-Nord, Casimir Séguéda a assisté mercredi,  à la désinfection du marché central de ladite localité.

Au lendemain des mesures adoptées pour une réouverture des marchées et yaars de la cité des ‘’cuirs et peaux’’, une délégation des autorités régionales et commerçants, conduite par le gouverneur de la région du Centre-Nord, Casimir Séguéda, a visité le marché central de Kaya, le mercredi 22 avril 2020.

Selon le chef de la délégation, l’objectif est de s’imprégner des préparatifs à la veille de sa réouverture.

Ainsi, la visité a débuté avec le hall de vente de viande où le gouverneur Casimir Séguéda a encouragé les agents de santé chargés de la désinfection des lieux. L’équipe a, ensuite inspecté les huit entrées et les allées principales du marché.

Le maire Boukary Ouédraogo et le premier responsable de la 7e Compagnie de la brigade nationale des Sapeurs-pompiers (CBNSS) de Kaya Issa Ouangrawa tiennent à ce que les allées ne soient pas occupées à nouveau, après la réouverture du marché.

En qui concerne la distanciation sociale dans le marché, Boukary Ouédraogo a rassuré qu’une équipe de la mairie travaille d’arrache-pied pour démanteler tous les kiosques et hangars installés sur les allées principales du marché. «Si ces mesures ne sont pas respectées, nous allons refermer les marchés et yaars», a prévenu M. Ouédraogo.

Pour le bourgmestre de Kaya, huit portes principales ont été déterminées pour les entrées et sorties.

«Devant chaque porte, des dispositifs seront placés pour un lavage obligatoire. Le port de masque est aussi l’une des conditions sin qua non pour l’accès au marché, avec les heures d’ouverture et de fermeture fixées à 6h et à 18h. De même, plus de deux clients ne seront acceptés dans une boutique», a-t-il détaillé.

A l’issue de la visite, Casimir Séguéda a manifesté son mécontentement par rapport à l’occupation anarchique de l’espace à l’intérieur du marché par des commerçants. «Le marché de Kaya est similaire à celui d’un village. Kaya ne mérite pas ce type de marché», a déploré.

De ce fait, il a plaidé à l’endroit des filles et fils de sa région pour que la cité des cuirs et peaux ait un marché moderne. Casimir Séguéda a aussi exhorté les tenanciers des marchés et yaars à respecter les mesures barrières contre le coronavirus.

«Ils doivent être des agents de sensibilisation envers la population parce que la santé est au-devant de tout», a espéré le gouverneur Séguéda.

Cette sortie de terrain a été une occasion pour la Chambre du commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF) d’offrir des dispositifs de lave-mains, des cartons de savon et de barriques vides aux commerçants du Centre-Nord.

Agence d’information du Burkina

Emil Abdoul Razak SEGDA

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here