Burkina/Coronavirus : des mathématiciens recommandent la levée des mesures de restrictions dans certaines localités

Ouagadougou, 21 avril 2020 (AIB)-Le Laboratoire d’Analyse Numérique d’Informatique et de Biomathématique (LANIBIO) a recommandé la levée des mesures de restrictions (couvre-feu, quarantaine) et la reprise des activités pédagogiques, dans les localités qui n’ont pas enregistré de nouveaux cas depuis deux semaines.

Une équipe du Laboratoire d’Analyse Numérique d’Informatique et de Biomathématique (LANIBIO) travaillant sur des prévisions mensuelles de surveillance du COVID-19 au Burkina Faso, a établi une simulation de 912 cas confirmés au jour du 30 avril 2020, d’après un communiqué de presse transmis lundi à l’AIB.

Au regard de ces résultats, les chercheurs ont recommandé la levée des mesures de restriction (confinement, couvre-feu…) et la reprise des activités pédagogiques dans les localités n’ayant pas enregistré de nouveau cas d’infection sur les deux dernières semaines.

Ils ont souhaité le maintien de manière très rigoureuse, des mesures en cours dans toutes les localités ayant enregistré au moins un cas d’infection non encore guéri.

Les mathématiciens ont requis que les mesures de restrictions soient appliquées aux villes ou villages abritant les sites miniers touchés et non à toutes les provinces dont ils relèvent.

Les chercheurs ont enfin recommandé le renforcement des mesures en cours dans les villes de Ouagadougou et de Bobo Dioulasso, en distribuant des masques lavables à tous les habitants et en exigeant le port obligatoire de ces masques pour tout déplacement, tout en prévoyant des sanctions pour les contrevenants.

Notons que l’équipe est composée du Directeur du LANIBIO, Pr BLAISE SOME, spécialiste en Analyse Numérique, Informatique et Biomathématique, du Dr Ousséni SO, spécialiste en Modélisation Mathématique et Simulation Numérique et du Dr Kassiénou LAMIEN spécialiste en Analyse Numérique et Simulation.

Créé en 1997, LANIBIO s’est donné cinq axes de recherches, d’après lefaso.net. Ce sont la modélisation mathématique et la simulation numérique en environnement ; les mathématiques d’aide à la décision et à la planification ; les biomathématiques (bio-statistiques, biométrie, bio-informatique) ; la modélisation et la simulation numérique en santé publique et l’analyse statistique des données.

En rappel, le Burkina Faso compte à la date du 19 avril, 581 cas de Coronavirus dont 367 guéris, 186 sous traitement et 38 décès.

Agence d’information du Burkina

ata/ak

Photo : Pr Blaise Somé/lefaso.net

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here