Madagascar-Coronavirus-Remède

Madagascar: Le président Rajoelina annonce «un remède traditionnel préventif et curatif» contre le coronavirus

Ouagadougou, 20 avril 2020 (AIB)- Le président malgache Andry Rajoelina a annoncé dimanche, le lancement ce lundi, d’un «remède traditionnel amélioré à la fois préventif et curatif» contre la maladie à coronavirus (COVID-19).

Dans un tweet dimanche, le président malgache Andry Rajoelina a annoncé l’élaboration de «Covid-Organics» suite aux travaux scientifiques des chercheurs de l’Institut Malagasy de Recherche Appliquée (IMRA).

Le médicament est composé d’Artemisia et de plantes médicinales Malagasy, selon Andry Rajoelina.

«Madagascar produit la plus grande quantité et la meilleure qualité d’Artemisia annua en Afrique. Cette plante est déjà utilisée dans la lutte contre la malaria et la fièvre» a-t-il affirmé.

Selon Andry Rajoelina, le Pr Albert Rakoto Ratsimamanga, fondateur de l’IMRA, a été le premier à l’étudier sur le territoire.

A la télévision nationale, le président avait annoncé «officiellement», quelques instants plus tôt, que «Covid-Organics» «a donné un résultat concluant sur les malades de la COVID-19 à Madagascar et qu’il peut limiter et atténuer ses effets sur le corps humain».

«Des malades en détresse respiratoire ont été tirés d’affaire et sont déjà sortis de l’hôpital » a-t-il ajouté.

Selon le dernier bilan, 121 cas de contamination par la COVID-19, dont 39 aujourd’hui considéré comme guéris, ont été rapportés officiellement sur la Grande Île.

L’annonce du «Covid-Organics» relance le débat d’une solution africaine au COVID-19.

L’Apivirine du Béninois Valentin Agon fait actuellement couler beaucoup d’encres et de salives.

Dimanche sur RFI, Valentin Agon a déclaré lancer un défi à «tous les pays africains».

«Je suis disponible à envoyer à partir de demain (ce lundi), 10 boites d’Apivirine à tous les États africains pour y soumettre 10 malades. On verra le résultat une semaine après» a-t-il déclaré sur la radio française.

Le produit Apivirine est actuellement interdit de vente au Burkina Faso et officiellement déconseillé aux burkinabè en attendant les résultats de son essai clinique dans le pays.

Agence d’Information du Burkina

wis/ata

Source : Financial Afrik

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here