Burkina Faso-Presse-Revue

Covid-19 et faits de société à la Une des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 17 avril 2020 (AIB) – Les quotidiens burkinabè de ce vendredi traitent de faits de société, n’oubliant pas l’actualité relative au coronavirus (Covid-19).

L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, met en exergue les propos du ministre de l’Economie et des Finances, Lassané Kaboré qui déclare au sujets des mesures sociales et économiques liées au Covid-19 qu’«Au besoin, il est prévu des transferts d’argent aux plus vulnérables».

Revenant sur le conseil des ministres de la veille, le journal titre dans sa rubrique ‘’Une Lettre pour Laye’’ «Roch (Marc Christian Kaboré, président du Faso) donne 6 mois de son salaire».

A ce sujet, Le Pays affiche: «Roch cède six mois de salaire, le PM 4 mois, etc.», avant d’ajouter «le port de masque obligatoire à partir du 27 avril prochain».

Sous le titre : «Salaire présidentiel contre Covid-19: Le Président burkinabè fait fort !», Aujourd’hui au Faso (privé) rapporte que depuis quelques temps, certains partis politiques et Organisations de la société civile (OSC) demandaient que le pouvoir cède le salaire de ses membres pour participer à l’effort sanitaire.

«Cas du MPS (Mouvement patriotique pour le salut) de l’ex-premier ministre Yacouba Isaac Zida qui suggérait par voie de pétition 1 mois de salaire comme écot»,  écrit le journal, avant d’ajouter que  «Roch Kaboré et son gouvernement ont fait plus».

Pendant ce temps, le quotidien national Sidwaya informe que pour la guerre contre la pandémie du coronavirus, «12 médecins chinois (sont venus) en renfort».

Le même journal barre à sa Une: «Utilisation des réseaux sociaux: le clic du cachot», soulignant être allé à la rencontre de nombreux utilisateurs des réseaux sociaux croupissant derrière les barreaux à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO).

Le même journal revient sur l’inhumation, hier jeudi, de Moustapha Laabli Thiombiano, Président-directeur général du Groupe Horizon FM et de la chaîne de télévision, TVZ Africa, décédé le lundi 6 avril dernier.

A ce propos, Le Pays précise que Moustapha Thiombiano  a été inhumé hier jeudi à Ouagadougou dans l’intimité familiale, «en attendant un dernier hommage qui lui sera rendu après la crise sanitaire que traverse le Burkina Faso».

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here