G20-Coronavirus-Dette-Suspension

 Coronavirus: le G20 suspend la dette des pays les plus pauvres pour un an

Ouagadougou, 16 avril 2020 (AIB) – Le G20 a autorisé mercredi à l’issue d’une réunion virtuelle, la suspension de la dette des pays les plus pauvres pour une période de 12 mois, afin de les aider à traverser la crise liée à la pandémie du coronavirus (COVID-19).

Les ministres des Finances et les banquiers centraux du groupe G20 ont donné mercredi, leur aval pour une suspension provisoire et effective dès maintenant, de la dette des pays les plus pauvres pour une période de 12 mois, ont-ils annoncé dans un communiqué publié à l’issue d’une réunion virtuelle.

«Nous nous sommes mis d’accord sur une approche coordonnée avec un échéancier commun fournissant les principales caractéristiques de cette initiative (…) qui a également été approuvée par le Club de Paris», précisent-ils dans le communiqué final.

«Tous les créanciers officiels bilatéraux participeront à cette initiative», ajoute le G20 exhortant également les créanciers privés à participer à l’initiative.

Déjà le mardi, le G7 s’était dit favorable à cette suspension mais à condition de recevoir l’aval du G20.

«Nous sommes déterminés à ne ménager aucun effort pour protéger les vies humaines», a déclaré Mohammed al-Jadaan, le ministre des Finances saoudien lors d’une conférence de presse virtuelle.

La suspension provisoire du service de la dette des pays les plus pauvres par le G20 constitue un «acte de solidarité internationale de portée historique», a jugé le ministre allemand des Finances, Olaf Scholz.

«Nous laissons ainsi aux pays concernés de grandes marges de manœuvres financières pour investir dans la protection sanitaire de leurs populations, immédiatement et sans examen chronophage au cas par cas», a-t-il affirmé.

Agence d’information du Burkina

WIS/ata

Source : RTL et AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here