Burkina-Coronavirus-Gestion

Gestion Covid-19 : l’Opposition burkinabè dénonce un pillage programmé des ressources publiques

Ouagadougou, 15 avril 2020, (AIB)-L’Opposition politique burkinabè a de nouveau hier mardi, rejeté le budget alloué à la lutte contre le Coronavirus, y voyant un pillage programmé «des maigres ressources publiques».

«L’Opposition rejette à nouveau ce budget dont la seule finalité est de distribuer des milliards à un groupe d’amis au pouvoir», a déclaré le président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir), Eddie Komboïgo.

Pour lui, l’Opposition politique et l’ensemble des patriotes dénoncent le montant de 58 milliards de FCFA réservés à la location d’hôtels et à la restauration des cas suspects.

D’après M. Komboïgo, ce n’est rien autre qu’une «nouvelle voie royale pour le parti au pouvoir (Mouvement du peuple pour le progrès) de piller les maigres ressources du pays».

Eddie Komboïgo était mardi à Ouagadougou, face aux journalistes, au cours du traditionnel point de presse du chef de file de l’Opposition politique burkinabè (CFOP, Organe).

Il a expliqué qu’il est possible avec les 58 milliards de FCFA, de construire un centre hospitalier universitaire(CHU) comme celui de Tengandodo où sont soignés les patients et qui a coûté, selon lui,  45 milliards de FCFA.

Le Burkina Faso enregistre à la date du 13 avril, 528 cas dont 177 guérisons, 317 cas sous traitement et 30 décès.

Le président du Faso Roch Kaboré a annoncé en début avril, une batterie de mesures de l’ordre de 394 milliards de FCFA dont 178 réservés au plan de riposte.

Agence d’Information du Burkina

no/ata

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here