Burkina Faso-Presse-Revue

Le coronavirus s’impose dans la presse en ligne burkinabè

Ouagadougou, 11 avril 2020 (AIB) – L’actualité relative à la pandémie de coronavirus (Covid-19), notamment, les mesures pour y faire face, continuent d’occuper les médias en ligne burkinabè visités par l’AIB ce samedi matin.

Burkina24.com revient sur le communiqué de la Banque mondiale publié jeudi dernier dans laquelle l’institution évoque les conséquences fâcheuses du Covid-19 en Afrique.

A en croire le confrère, qui se fie au document de la Banque mondiale, «cette pandémie a un impact considérable sur la croissance en Afrique subsaharienne qui, selon les prévisions, devrait chuter brutalement de +2,4% en 2019 à une fourchette comprise entre -2,1 et -5,1% en 2020».

Et de mentionner qu’il s’agit de la première récession dans la région depuis plus de 25 ans.

Burkina24.com aborde aussi «les recettes présidentielles contre le Covid-19 (qui) font le buzz», parlant de l’Ouganda et de la Guinée.

Le média en ligne relate que les présidents ougandais et guinéen, Yoweri Museveni et Alpha Condé font le buzz sur la toile. «L’un pour s’être spontanément converti en coach sportif et l’autre pour sa recette pas moins  insolite, tous deux dans la veine des solutions anti-coronavirus».

Lefaso.net rappelle qu’il y a un mois, soit le 9 mars 2020, le Burkina Faso enregistrait ses premiers cas de Coronavirus, soulignant que «depuis, c’est une course contre la montre avec un virus invisible qui a bouleversé la vie des Burkinabè comme il continue à le faire dans le reste du monde».

Ce journal en ligne fait remarquer qu’aujourd’hui, le Burkina Faso est le pays le plus touché de la sous-région (443 cas à la date du 8 avril), mais aussi celui qui compte le plus grand nombre de cas de guérisons (146 guéris).

«Covid-19 au Burkina: 5 nouveaux cas, 3 guérisons, 2 décès», affiche, de son côté, Fasozine.com qui précise que ces chiffres constituent la situation de la maladie à Coronavirus au Burkina Faso à la date du 9 avril 2020.

Wakatséra.com, quant à lui, fait observer que le professeur Martial Ouédraogo, coordonnateur national de la réponse à l’épidémie de Coronavirus, a soutenu vendredi à Ouagadougou, face à la presse, que «le dépistage n’est pas la seule solution» pour circonscrire la pandémie qui a atteint à ce jour, 448 personnes au Burkina.

Selon le site d’information en ligne, pour M. Ouédraogo, il faut «plutôt mettre l’accent sur le civisme» pour le respect des consignes sanitaires.

 

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here