Burkina Faso-Presse-Revue

Fête de Paques et coronavirus en exergue dans les quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 10 avril 2020 (AIB) – Les quotidiens burkinabè de ce vendredi évoquent la fête de Pâques prévue pour ce weekend, dans un contexte de la pandémie du coronavirus (Covid-19).

Dans son ‘’Dialogue intérieur’’, le quotidien privé Le Pays titre: «Pâques 2020: la religion à l’épreuve du Covid-19», soulignant que cette année, la fête «s’annonce des plus moroses, d’autant plus que les célébrations se feront sans les fidèles».

L’éditorialiste du journal se demande: «Pour nous Africains, habitués à passer nos fêtes dans la convivialité, qu’est-ce que Pâques si on ne peut pas aller à l’église, rendre visite à ses proches, recevoir des invités et partager un repas dans la gaité ?».

L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés burkinabè, pour sa part, publie le message de Pâques de la Fédération des églises et mission évangéliques (FEME), avec pour titre: «L’amour de Dieu pour l’humanité n’a pas changé».

Le journal relate que dans son message, la FEME rappelle l’amour de Dieu pour l’humanité et exhorte les citoyens à garder l’espoir.

L’Observateur Paalga indique qu’«à quelques jours de la célébration de la fête de Pâques, summum de l’année liturgique catholique, le curé de la paroisse de l’Immaculée conception de Ouagadougou, l’abbé Vincent Ilboudo, a invité les fidèles à prier en famille et à suivre le triduum pascal via la radio Avé Maria et la télé Maria».

Le confrère fait remarquer que la commémoration de la résurrection du Christ sera célébrée cette année sans le grand rendez-vous dans les temples à cause du Covid-19.

Quant au quotidien national Sidwaya, il publie une interview dans laquelle l’Abbé Paul Dah, chargé de communication de la Conférence épiscopale Burkina-Niger,  revient sur l’origine de la fête de Pâques, ainsi que sur les mesures prises par l’église catholique pour permettre aux chrétiens de passer ce moment exceptionnel, dans le contexte de coronavirus.

Le confrère reprend à sa Une les propos du prêtre qui dit que pour la célébration de la fête sous coronavirus, «il est demandé aux chrétiens de vivre la Pâques en intériorité».

Evoquant les chiffres relatifs à l’évolution de la maladie au niveau national, Sidwaya affiche: «Covid-19: 29 nouveaux cas confirmés, 12 guérisons et un décès à la date du 8 avril».

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here