Coronavirus : Le site de prise en charge divise à Koudougou

Koudougou, (AIB)-Le maire de Koudougou, Maurice Moktar Zongo et les autorités sanitaires régionales ont échangé, le jeudi 9 avril 2020, avec des habitants du secteur 9 de la ville, opposés au choix du centre buccodentaire pour abriter le site de traitement d’éventuels malades du coronavirus.

Le choix du centre buccodentaire, sis au secteur 9 de Koudougou (100km, Centre-ouest), pour accueillir le site de prise en charge d’éventuels cas positifs de Covid-19, n’est pas du goût de tous.

Alors que la région n’a enregistré aucun cas, les autorités communales et sanitaires jouent la carte de l’anticipation et ont rencontré, jeudi 9 avril 2020, des riverains, « remontés », pour leur expliquer la nécessité et la justesse de leur décision.

«Nous avons été interpelés par les populations au sujet de l’aménagement du centre pour en faire un site de traitement de malade de coronavirus. Nous n’avons pas de cas à Koudougou, mais notre responsabilité est d’anticiper. En plus des sensibilisations dans les marchés et autres lieux publics, nous devons également nous préparer à prendre en charge d’éventuels malades du coronavirus », a expliqué le maire de Koudougou Maurice Mocktar Zongo.

Des rumeurs sont à l’origine de cette montée d’adrénaline. Certaines accusent les autorités régionales de vouloir amener la maladie à Koudougou, contre des financements.

Pour d’autres, des malades qui ne pourraient pas pris être pris en charge à Ouagadougou, seront acheminés à Koudougou.

Des riverains ont aussi évoqué la proximité du centre avec les concessions, estimant que cela présente des risques pour les populations.

Le responsable des jeunes, Thimoté NDo, a invité le conseil municipal et des membres de la commission régionale de gestion de la pandémie, à identifier un autre site, loin des habitations.

A la date du 8 avril 2020, le Burkina Faso enregistre 443 cas confirmés de Covid-19 dont 24 décès.

Aucun cas n’a été enregistré dans la région du Centre-ouest. Toutefois, les autorités multiplient des actions de sensibilisation et ont pris des mesures pour parer à toute éventualité.

Agence d’information du Burkina

ds/ata/ak

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here