Burkina-Sécurité-Terrorisme-Volontaires-Traitements

Burkina/Sécurité: L’Etat prévoit 200 mille FCFA par mois à chaque groupe de volontaire

Ouagadougou, 9 avril 2019 (AIB) – Par un arrêté signé mercredi, l’Etat burkinabè  fixe les modalités de prise en charge des Volontaires pour la défense de la patrie (VDP), prévoyant la somme de 200 mille FCFA par mois à chaque groupe de volontaire.

Les ministres en charge de la Défense nationale et de l’économie ont conjointement signé un arrêté dont l’AIB a reçu copie jeudi, qui définit «les avantages financiers et en nature» accordés aux volontaires pour la défense de la patrie.

«Chaque groupe de volontaire pour la Défense de la Patrie bénéficie d’un appui financier mensuel de l’Etat à hauteur de 200 000 FCFA pour son fonctionnement», lit-on dans le communiqué.

L’arrêté indique qu’«en cas de blessure contractée à l’occasion de l’exécution de sa mission, le volontaire bénéficie d’une prise en charge sanitaire par l’Etat dans les formations sanitaires publiques, sous la responsabilité du commandant de la région militaire».

En cas d’invalidité permanente consécutive à une blessure dans le cadre de l’exécution de sa mission, le volontaire bénéficie d’«une prime forfaitaire mensuelle de 25 000 FCFA (…) pendant une période non renouvelable de 5 ans».

En cas de décès d’un volontaire, «l’Etat contribue à hauteur de 100 000 FCFA» pour son inhumation et ces ayants droit bénéficient «d’un soutien financier de l’Etat d’un montant d’un million de FCFA en un seul et unique versement».

C’est au cours de son adresse à la Nation le 7 novembre 2019, au lendeamin d’une attaque terroriste ayant fait une quarantaine de morts à l’Est, que le président du Faso avait annoncé qu’il a ordonné le recrutement de volontaires pour la défense dans les zones sous menace.

Agence d’information du Burkina

WIS/ak

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here