Burkina Faso-Presse-Revue

Coronavirus et faits de société, au menu des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 9 avril 2020 (AIB) – Les quotidiens burkinabè de ce jeudi continuent d’évoquer l’actualité nationale liée essentiellement à la pandémie de la maladie à coronavirus (Covid-19), sans oublier des faits de société.

Le quotidien national Sidwaya parle de «ces donneurs de sang qui bravent le coronavirus», publiant un reportage réalisé au Centre national de transfusion sanguine (CNTS) où, relate-t-il, «depuis deux jours, quelques donneurs bravent leur peur afin de sauver des vies».

Le même journal renseigne que le bilan de l’évolution de la pandémie  fait ressortir «sept nouvelles guérisons et quatre nouveaux décès».

A ce sujet, Aujourd’hui au Faso (privé) présente les chiffres globaux donnés la veille à Ouagadougou, par le Service d’information du gouvernement (SIG), sous le titre: «Covid-19 au Burkina: 414 cas, 114 guérisons et 23 décès».

«Gratuité fontaines publiques: quand les Bobolais versent dans la démesure», titre, de son côté, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés burkinabè.

Selon ce journal, depuis le début de cette semaine, les gérants des bornes fontaines à Bobo-Dioulasso (capitale économique du Burkina) sont presque noyés par le nombre sans cesse croissant des consommateurs qui inondent quotidiennement les bornes fontaines pour leur approvisionnement.

«Une affluence occasionnée par les récentes mesures sociales prises par  le gouvernement burkinabè dans le cadre de la lutte contre le COVID-19 », rapporte L’observateur Paalga.

Et d’ajouter que «depuis, on assiste à une hausse vertigineuse de la consommation et les compteurs d’eau dans les fontaines publiques tournent sans discontinuer, du lever au coucher du soleil».

Pour sa part, Le Quotidien (privé) présente à sa Une, une image montrant l’affluence au niveau des bornes fontaines à Ouagadougou, avec ce titre: «Gratuité de l’eau au niveau des bornes fontaines à Ouaga: Mesure effective, l’eau difficile à trouver».

Quant au journal privé Le Pays, il arbore à sa Une, les propos de l’enseignant-chercheur en histoire, Dr Yacouba Banhoro qui fait remarquer que «les mesures administratives prises contre le Covid-19 rappellent ces périodes tristes de notre histoire».

Dans sa rubrique ‘’Révélations’’, le même confrère informe qu’à l’arrondissement N°4 de Ouagadougou «le maire et les propriétaires terriens de Polesgo (sont) à couteaux tirés».

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here