Burkina-Crise-IUTS-Abandon

Burkina : Le principal parti d’opposition exhorte à rétablir le salaire de 675 fonctionnaires

Ouagadougou, 7 avr.2020, (AIB)- L’union pour le progrès et le changement (UPC, Opposition) a exhorté le gouvernement à rétablir le salaire de 675 fonctionnaires, suspendu suite à une grève contre l’application d’un impôt sur les primes et indemnités des agents publics, a rapporté mardi le quotidien d’Etat Sidwaya.

«L’UPC a appris que plusieurs agents de la Fonction publique ont vu leurs salaires suspendus à l’issue de la grève observée du 16 au 20 mars dernier. Cette suspension a été faite avec précipitation et sans discernement car des femmes en congé de maternité et des stagiaires dans les écoles de formation ont été frappées», indique le parti dans une déclaration signée par Amadou Sanou et publiée mardi par Sidwaya.

Une cinquantaine de syndicats, la confédération générale du travail du Burkina (CGT-B), a observé une grève de 120h pour exiger du gouvernement la suppression de l’Impôt unique sur les traitements et salaires (IUTS) sur les primes et indemnités au niveau du public et du privé et le remboursement des coupures déjà opérées.

Pour l’UPC, le gouvernement doit rétablir le salaire des 675 fonctionnaires suspendu suite à la grève et abandonné le prélèvement de l’IUTS sur les primes et indemnités des travailleurs publics.

M. Sanon a précisé la majorité des fonctionnaires qui ont vu leurs salaires suspendus, relève du ministère de l’Education, alors qu’en cette période, les classes étaient et sont toujours fermées, en raison de la pandémie de l’épidémie du coronavirus.

«Comment le gouvernement peut-il expliqué à l’opinion nationale le miracle par lequel la liste a été élaborée et dans quel esprit il a décidé d’opérer ces suspensions de salaires ? », s’interroge-t-il.

«Cette mesure impopulaire de suspension massive de salaires aura des répercussions terribles sur des familles entières et constitue une première dans l’histoire de notre pays», estime l’UPC.

Agence d’information du Burkina

no/ata

 

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here