Burkina Faso-Presse-Revue

Les mesures socio-économiques dues au Covid-19, en exergue dans les quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 3 avril 2020 (AIB) – Les journaux burkinabè parvenus à l’AIB, ce vendredi, commentent largement, les mesures socio-économiques annoncées, la veille, par le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, pour faire face aux effets engendrés par la pandémie de Coronavirus (Covid-19).

Le quotidien privé Aujourd’hui au Faso affiche: «Mesures socioéconomiques anti-Covid-19 au Burkina: Roch dégaine la grosse artillerie pour soulager ses compatriotes».

Selon le journal, «hier, pour sa seconde prestation télévisuelle dans le cadre de la gestion du coronavirus, le président du Faso a égrené un interminable chapelet de mesures, pour adoucir la détresse de ses compatriotes, empêtrés habituellement dans une survie routinière qu’est venu corser le terrorisme et les différentes frondes sociales et le coronavirus».

Pour sa part, le quotidien national Sidwaya mentionne en première page: «Covid-19: Le président du Faso annonce 394 milliards pour accompagner les populations vulnérables et relancer l’économie».

«Message du président du Faso à la Nations: Plusieurs mesures d’accompagnement prises», arbore, de son côté, le journal privé Le Quotidien, publiant également la «liste des 1 207 prisonniers graciés».

Quant à L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés burkinabè, il titre: «Lutte contre le coronavirus : Roch sort l’artillerie socio-économique».

Le confrère fait observer qu’«au Burkina, la pandémie du coronavirus qui secoue la planète entière depuis trois bons mois avait en effet frappé le saint des saints, puisque pas moins de six ministres avaient été testés positifs. Tant et si bien qu’on avait droit à des e-Conseils des ministres pour ne pas au moins donner l’impression qu’il n’y avait plus personne à la barre du navire battant pavillon burkinabè».

L’Observateur Paalga rapporte aussi «les confidences d’une personne guérie» de coronavirus, en la personne du ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales, le Pr Stanislas Ouaro.

Le journal relate que le ministre avait rendu public son statut de personne contaminée au COVID-19 sur les réseaux sociaux, le 19 mars dernier.

«Deux semaines après, c’est à travers ce même canal qu’il a informé de sa rémission», écrit L’Observateur Paalga qui dit avoir eu un entretien téléphonique avec M. Ouaro, dans la soirée du 1er avril.

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here