Burkina-Santé-Coronavirus-Traitement-Chloroquine

Coronavirus : Le Burkina Faso opte pour le traitement à base de la chloroquine

 Ouagadougou, 3 Avril 2020 (AIB)-Le gouvernement burkinabè a opté jeudi, pour l’utilisation d’un traitement à base de la chloroquine contre la maladie à coronavirus et travaille à la remise en marche, de son usine de fabrication de ce médicament.

«Au regard de l’évolution de l’épidémie, le Conseil a instruit la ministre en charge de la Santé de prendre un arrêté pour l’application du protocole thérapeutique à base de la chloroquine pour le traitement de la maladie à Coronavirus», indique le rapport du conseil des ministres du 02 avril 2020.

Le Burkina Faso dispose d’une usine de fabrication de médicaments (chloroquine, paracétamol, aspirine) appelée U-Pharma, ouvert en 1991.

L’abandon de la chloroquine dans le traitement du paludisme quelques années plus tard, a amené cette unité à se consacrer essentiellement à la production du FACA, phyto-médicament contre la drépanocytose.

Le ministre en charge de l’enseignement supérieur Pr Alkassoum Maïga a visité jeudi l’usine logé au sein de l’Institut de Recherche en Sciences de la Santé (IRSS) à Ouagadougou.

«On  a besoin d’avoir de nouveaux appareils, d’acquérir les intrants et de faire un certain nombre de travaux pour pouvoir lancer la production de la chloroquine» a-t-il déclaré.

Le ministre a rassuré qu’à ce jour, les ressources ont été mobilisés, les intrants et les nouveaux appareils ont été commandés.

«Une fois que nous avons les intrants, nous pouvons commencer à produire la chloroquine pour qu’on puisse venir en secours aux malades qui sont en attente» a-t-il affirmé.

Selon le ministre Maïga citant les techniciens, la machine à l’origine pouvait fabriquer 2000 comprimés à la minute mais par prudence à cause de sa vétusté, ils vont opter pour une production de 1500 comprimés à la minute.

Le Burkina Faso présente à la date du 1er avril, 288 cas de Coronavirus, 50 guérisons et 16 décès.

En rappel, Alkassoum Maïga a lancé le 26 mars dernier, deux essais cliniques à base d’hydroxychloroquine et de Apivirine pour le traitement de la maladie.

Selon des spécialistes, la chloroquine ne prévient pas le Coronavirus. En cas d’infection, le patient doit être rigoureusement suivi par un médecin dans la prise de ce médicament pour éviter de graves conséquences.

Notons aussi qu’aussi de la communauté scientifique, il n’y a pas encore de consensus quant à l’utilisation de ce médicament dans le traitement du Coronavirus.

Agence d’Information du Burkina

Wis/ata

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here