Burkina-Santé-Coronavirus-Plan-Riposte

 Burkina : Le plan de riposte du Coronavirus passe de près de 12 à près de 178 milliards de FCFA (Actualisée)

Ouagadougou, 02 Avril 2020 (AIB)-Le Burkina Faso a fait passer jeudi, son plan de riposte contre le Covid-19 de 11 à près de 178 milliards de FCFA.

Le plan de riposte révisé contre le Coronavirus est de 177 milliards 914 millions 978 mille 612 FCFA et prend en compte toutes les régions touchées, actuellement au nombre de 8 sur 13, a indiqué le ministre de la Communication Rémis Fulgance Dandjinou, jeudi à l’issue du deuxième e-Conseil des ministres.

Ce plan de riposte révisé prend en compte quatre points déterminants pour éviter un pic de 7000 cas graves dans notre pays.

«Il s’agit de la sécurisation du personnel de santé, du renforcement des dispositifs de prises en charge, de la disponibilisation des kits de tests et des réactifs de façon continuels et de la multiplication des centres de dépistages» a expliqué M. Dandjinou.

Le premier plan qui était de l’ordre de 11 milliards 954 millions 984 mille 233 FCFA était orienté vers Ouagadougou et Bobo-Dioulasso, où se recense l’écrasante majorité des patients.

Le ministre a affirmé qu’à ce jour, deux comptes sont ouverts, l’un «au titre du Trésor pour recueillir les contributions de toutes les bonnes volontés» et l’autre (compte Covid-19) à la BCEAO «pour recueillir les contributions des partenaires techniques et financiers».

«Les montants collectés au titre national au 1er avril 2020 à 18 heures était de 1 milliard 106 millions 644 mille 771 FCFA repartie comme suit 997 millions 850 mille FCFA sous forme de chèques et 111 millions 794 mille 771 FCFA en natures (matériels d’hygiènes, dispositifs de lavage des mains, eau, gels, boissons)» a-t-il déclaré.

Le président du Faso annoncera ce jeudi à 20h sur la télévision publique, des mesures sociales au profit des personnes démunies et des acteurs économiques, a assuré Rémis Fulgance Dandjinou.

  1. Kaboré a gracié ce jour, 1207 personnes pour réduire la promiscuité qui aggravera la propagation du Coronavirus en cas de contagion dans les prisons.

 

Selon le ministre Dandjinou, «les personnes ayant bénéficié de cette remise de peine ont été choisis au regard de leur état de santé, de l’âge avancé, de l’accomplissement de la moitié de la peine et de la nature moins grave de leur acte».

Cependant, le ministre a précisé que les «auteurs de grand banditisme, d’excision et de terrorisme» ont été exclus de cette liste.

Le Burkina Faso présente à la date du 1er avril, 288 cas de Coronavirus, 50 guérisons et 16 décès.

Agence d’information du Burkina

wis/ata

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here