?

Yako :   Un cas suspect au COVID-19 en confinement

Yako, (AIB)-Le médecin chef du district sanitaire de Yako (MCD), Isabelle Ouédraogo a annoncé, le samedi 28 mars 2020 à Yako, de la présence d’un cas suspect au COVID -19. L’individu suspect serait placé en confinement dans une formation sanitaire de la place.

S’il ya une rumeur qui a défrayé la chronique depuis maintenant près d’une semaine à Yako en cette période de propagation de la pandémie du COVID-19, dans certaines localités du Pays, c’est bien celle faisant état de l’existence d’un cas suspect dans cette localité de la région du Nord.

En effet, cela devrait relever désormais du passé à travers cet éclairage donné par le Médecin chef du district sanitaire de Yako, Isabelle Ouédraogo aux hommes des médias de la ville de Yako.

Elle a donné des éclairages à l’issue d’une tournée de sensibilisation, effectuée ce samedi 28 mars 2020, dans la Commune de Yako sous l’initiative des autorités administratives provinciales et municipales et conduite par le Haut-commissaire du Passoré, Ousmane Balima.

Selon le Médecin chef du district sanitaire de Yako, Isabelle Ouédraogo, il s’agirait d’un patient portant les signes du COVID-19 associé à une notion de voyage dans une localité où sévit la maladie.

A en croire Mme Ouédraogo, le cas indiqué est pour l’heure suspect d’autant plus que l’individu ne serait pas encore soumis à un prélèvement de la part de l’équipe d’intervention rapide qui pourrait, a-t-elle dit confirmer ou d’infirmer la présence de la maladie.

?

Mais en attendant cette étape de prélèvement, Isabelle Ouédraogo dit avoir pris la décision de mettre la personne suspectée dans un état de confinement dans une formation sanitaire de la place.

Elle a, par ailleurs indiqué que l’individu mis en isolement serait un orpailleur venu de Boromo, une ville qui a déjà enregistré des cas de Coronavirus.

«A l’heure actuelle (28 mars), le prélèvement n’est pas encore réalisée et on est toujours dans l’attente de l’équipe d’intervention rapide » a expliqué Isabelle Ouédraogo.

Elle a tenu à rappeler à la population de Yako et du Passoré, en général, ainsi qu’aux personnes qui sont toujours dubitatifs quant à l’existence de la maladie de comprendre que la pandémie est une réalité, en témoigne les multiples victimes qu’elle a déjà causées dans le pays.

«Je leur demande donc de suivre les conseils qui leur ont été donnés dans le cadre de la stratégie de riposte engagée par le gouvernement pour barrer la route à la maladie dans le pays» a demandé Isabelle Ouédraogo.

Ainsi, dans un contexte où la population du Passoré est apeurée par la nouvelle, Mme Ouédraogo tient à les rassurer que les dispositions sont prises par les différentes formations sanitaires de la province afin que le cas suspect ne fasse pas objet de la propagation du COVID-19 même si ledit cas suspect venait à être déclaré positif.

Elle a, de ce fait tenu à inviter les populations à signaler les éventuels malades  qui présenteraient des signes liés au COVID -19 dans la Province en appelant le 3535.

Agence d’information du Burkina

Zezouma Elie SANOU

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here