Tchad-Deuil-

Tchad : Deuil national de 72 heures suite à la perte de 92 soldats

N’Djamena, 25 Mars 2020 (AIB)-Le Tchad observe à partir de ce soir minuit, 72 heures de deuil national en la mémoire de 92 de ses soldats, tués lundi par le groupe terrorisme Boko Haram.

Les journées de deuil sont observées sur l’ensemble du territoire national du 25 mars 2020 à minuit au 28 mars 2020 à minuit.

Le Tchad a perdu lundi au moins 92 soldats dans l’attaque de la garnison militaire de Bohoma, dans la province du Lac par Boko Haram.

Au cours de la même attaque, l’on enregistre 47 soldats blessés qui sont actuellement soignés à N’Djamena.

Les affrontements de Bohoma ont duré plus de 7 heures. Les renforts envoyés par l’armée tchadienne vers la presqu’île se sont embourbés et ont eux-mêmes été pris pour cible, ont affirmé plusieurs sources militaires.

C’est «la première fois» que le Tchad perd autant d’hommes a déclaré mardi à la télévision tchadienne, le président Idriss Déby Itno, qui s’est rendu en personne sur les lieux de l’attaque.

Le chef de l’Etat a décidé de rester dans la province du Lac, pour préparer une «réplique foudroyante».

Certains officiers présents sur place, qui ont requis l’anonymat, évoquent un bilan encore plus lourd.

Ils affirment que les djihadistes ont dérobé du matériel et ont aussi possiblement pris des militaires en otage lors de cette attaque qui a eu lieu lundi avant la levée du jour.

Mardi sur twitter, le président du Faso Roch Marc Christian Kabore, s’est dit «attristé par le décès des 92 militaires Tchadiens suite à l’attaque de Boko Haram dans le lac Tchad».

Le chef de l’Etat burkinabè a présenté ses condoléances à leurs familles et exprimé son soutien et sa solidarité au président Deby et au peuple Tchadien.

Depuis plusieurs mois, le groupe djihadiste Boko Haram, dont l’insurrection est née au Nigeria en 2009, multiplie les actions dans la région du lac Tchad.

Agence d’information du Burkina

wis/ata

Source : Tchadinfos.co

Photo: AFP

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here