Burkina Faso-Presse-Revue

Le COVID-19 et ses effets commentés par les quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 24 mars 2020 (AIB) – Les quotidiens du Burkina Faso continuent de commenter, ce mardi, l’actualité nationale relative à la maladie de Coronavirus (COVID-19), notamment, les effets collatéraux  dus aux mesures prises en vue d’endiguer la propagation de la pandémie dans le pays.

«Transports en commun : Coronavirus arrête les passagers», affiche le quotidien national Sidwaya, image d’un car de transports en appui.

Le journal qui a fait le constat à Ouagadougou, renseigne que la mesure de suspension de voyage de personnes d’une localité à une autre au Burkina Faso, a été respectée par l’ensemble des sociétés de transport de la capitale.

«Suspension des transports en commun au Burkina: Toutes les gares fermées», arbore, pour sa part, le journal privé Le Quotidien qui informe que depuis hier lundi, la mesure de fermeture des gares routières du pays est en vigueur et entre dans le cadre de la lutte contre la propagation du COVID-19.

De son côté, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, fait observer que les «cars (sont) en arrêt», mais les «passagers (sont) en détresse».

Le même journal parle de la «fermeture des grands marchés et yaars (marchés de taille moyenne, en langue nationale mooré, Ndlr) de la capitale », avant de se demander: «Vers un confinement total à Ouaga et à Bobo ?».

A en croire L’Observateur Paalga, l’information a été donnée hier 23 mars par le Service d’information du gouvernement, à Ouagadougou, à l’occasion du point de presse quotidien animé par le Pr Martial Ouédraogo, coordonnateur national de la riposte à l’épidémie.

«Aussi, pour contenir la propagation du Covid-19, le Centre des opérations de réponse aux urgences sanitaires (CORUS) a recommandé le confinement total de Ouaga et Bobo», peut-on lire.

Evoquant le bilan au Burkina Faso de la pandémie, à la date d’hier, Sidwaya renseigne que «le compteur passe de 75 à 99 cas confirmés», là où Le Pays (privé) mentionne: «99 cas confirmés dont 1 à Banfora».

Sous le titre: «Pandémie de coronavirus : les matières premières en souffrance», Aujourd’hui au Faso informe que «face à la pandémie du coronavirus qui dicte sa loi dans plusieurs pays du monde, l’économie fait grise mine».

Selon plusieurs analystes, écrit le journal, ces dévissements boursiers constituent une mauvaise nouvelle pour l’Afrique.

Démentant une rumeur ayant circulé, la veille à Ouagadougou, Aujourd’hui au Faso titre: «Pandémie de coronavirus : +Roch Kaboré est sain et sauf+, selon la présidence du Faso».

«Mais selon nos confrères de Jeune Afrique qui citent la présidence du Faso il n’en est rien: Le président du Faso se porterait bien, ces informations sont fausses», relate le journal.

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here