Burkina Faso-Presse-Revue

Coronavirus et politique occupent la Une des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 20 mars 2020 (AIB) – Les quotidiens burkinabè de ce vendredi l’actualité politique marquée par la démission du ministre ivoirien des Affaires étrangères, Marcel Amon-Tanoh, sans oublier  de parler de Coronavirus.

Evoquant l’actualité relative à la pandémie de Coronavirus (Covid-19), le quotidien privé Aujourd’hui au Faso affiche: «33 cas confirmés au 19 mars», avant d’ajouter que «le comité de gestion (est) sur le pied de guerre».

A ce propos, le quotidien national Sidwaya met en exergue: «Coronavirus: le comité national de gestion fait le point», soulignant que «six nouveaux cas ont été enregistrés».

Pendant ce temps, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés annonce que 6 nouveaux cas dont un foyer à Houndé et celui des diplomates viennent ainsi allonger la liste des infectés à la date du 19 mars 2020.

Le journal rapporte que ces informations ont été rapportées par le professeur Martial Ouédraogo, lors du point de presse du gouvernement tenu hier jeudi à Ouagadougou.

L’Observateur Paalga indique que «pour le coordonnateur national de la riposte à cette épidémie, la prudence est de rigueur».

Dans sa rubrique ‘’Focus’’, le quotidien privé Le Pays titre: «Démission de Marcel Amon-Tanoh: la conséquence du choc des ambitions», relatant que le ministre des Affaires étrangères de la Côte d’Ivoire, Marcel Amon-Tanoh, a annoncé, hier jeudi, sa démission du gouvernement.

«Pour l’heure, il est difficile de donner les raisons exactes de cette démission», fait remarquer le journal.

Sidwaya rappelle que M. Amon-Tanoh a été l’un des plus proches collaborateurs du chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, précisant qu’il a été successivement directeur de cabinet du président ivoirien, puis ministre des Affaires étrangères depuis novembre 2016.

Sous le titre : «Promulgation de la Constitution, démission de Tanoh en Côte d’Ivoire: La météo politique ivoirienne s’éclaircit», Aujourd’hui au Faso (privé) écrit que depuis hier jeudi 19 mars 2020, Marcel Amon-Tanoh, ne fait plus partie de l’exécutif ivoirien chapeauté par Amadou Gon Coulibaly.

Il précise que c’est par une lettre de démission adressée au chef de l’État que le désormais ancien ministre des Affaires étrangères et fidèle d’Alassane Ouattara a décidé de rompre les amarres avec son «père spirituel».

Aujourd’hui au Faso croit savoir que «dans le fond, le divorce qui vient d’être acté, ne constitue pas véritablement une surprise, tant on voyait l’ancien directeur de cabinet du palais de Cocody poser les jalons de son départ du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP)».

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here