Burkina-Santé-Coronavirus-Application

Burkina: Une application pour détecter les symptômes du coronavirus en finalisation

Ouagadougou, 19 mars 2020 (AIB) – Une association de jeunes burkinabè travaillent en ce moment sur la plateforme Diagnose Me qui doit permettre à chaque citoyen d’évaluer sur lui-même les symptômes du coronavirus, afin d’obtenir un suivi et  une prise en charge rapide par les agents de santé.

«Avec la plateforme, Diagnose Me, nous aurons la possibilité d’évaluer les symptômes (du coronavirus) depuis notre domicile afin d’obtenir un suivi et  une prise en charge rapide par les agents de santé» a déclaré jeudi, Adama Sy Traoré au journaliste de l’AIB.

Selon Adama Sy Traoré, Diagnose Me est une «application mobile qui ne pèse pas du tout» et qui ne demande qu’à être «juste téléchargé et installé».

«Il y a un questionnaire qui demande la température et d’autres questions par rapport au contact avec d’autres personnes infectées ou si on était dans un lieu déclaré zone infectée», a-t-il affirmé.

Adama Traoré, coordonnateur de l’association Faso Civic

M.Traoré est le coordonnateur de l’association Faso Civic, une équipe de jeunes Burkinabè qui est en train de travailler sur la plate-forme Diagnose Me «qui permet l’identification, la gestion et le suivi en temps réel des cas suspects de la maladie à coronavirus (COVID-19)».

«Diagnose Me permet aussi de sensibiliser sur les moyens de prévention. Elle permettrait de nous protéger nous-mêmes, nos proches, nos concitoyens et de préserver des vies», a-t-il affirmé.

La Plateforme  a été développée par Faso Civic dans le cadre du concours « Hack for Wuhan » organisé du 28 février au 8 mars dernier, par la Communauté Open Source Wuhan 2020 de la République populaire de Chine dans le but «de proposer des solutions en 48 heures contre le COVID-19».

Sur plus de 500 participants du monde entier répartis en 56 équipes issues de 33 pays, Faso Civic a été classée parmi les 12 équipes finalistes.

Le Burkina Faso enregistre ce jeudi, 33 cas confirmés dont un décès de source officielle du ministère de la santé.

«Nous étions loin de nous imaginer que notre pays serait si vite concerné par ce virus. Nous travaillons alors à l’adapter en tenant compte des réalités de notre pays (langues, connectivité, appareils, etc…) pour qu’elle soit accessible à la majorité de la population» affirme Adama Sy Traoré.

Pour la finalisation de l’application, l’Association bénéficie de la participation de deux étudiants burkinabé de wuhan, en plus de l’aide de personnes anonymes à travers le monde  ainsi que d’autres participants au concours.

«A ce jour, la plateforme est opérationnelle à un taux d’environ 60%. Pour sa disponibilité, tout dépendra de la mise en place des infrastructures nécessaires à cet effet», nous apprend Adama Sy Traoré.

A cet effet, la plateforme a été présentée le lundi dernier à la ministre en charge du Développement de l’Economie Numérique et des Postes, Hadja Ouattara/Sanon.

Mme Hadja Ouattara/Sanon a promis «accompagner les initiateurs pour que la plateforme soit exploitable dans de très brefs délais».

L’Association a également sollicité l’accompagnement du ministère en charge du Commerce pour la sécurisation et la valorisation du fruit de leur créativité.

 

Agence d’Information du Burkina

Wurotèda Ibrahima SANOU

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here