SAMSUNG CAMERA PICTURES

Extrémisme violent au Poni: Les communautés religieuses outillées  à Gaoua

Gaoua,  (AIB)-L’Association graine de la paix  a organisé  un  atelier sur la prévention  de l’extrémisme violent les 4 et 5 mars 2020 à Gaoua. La rencontre a regroupé les  représentants des  différentes  confessions religieuses, les coutumiers et  certains  acteurs du milieu associatif.

La montée de  l’extrémisme violent  et les effets  dévastateurs  des groupes qui adoptent  des idéologies violentes constituent  une réelle menace à la paix et au développement social au  Burkina Faso.

Dans le but d’apporter sa contribution au combat du  pouvoir central, l’Association graine de la paix  a organisé un atelier  sur la prévention de l’extrémisme violent  les 4 et 5 mars 2020 à Gaoua.

L’événement a rassemblé les communautés religieuses et les acteurs du milieu associatif.

Les participants se sont familiarisés avec les concepts d’extrémisme, d’ extrémisme violent,  de terrorisme et de  radicalisation.

Les communications sur l’extrémisme violent en milieu religieux, les causes et les effets de l’extrémisme violent en Afrique de l’ouest et le sahel  et la prévention de l’extrémisme violent, ont été abordés.

Pour le secrétaire exécutif de l’Association graine de la paix, le   pasteur Hénoc Sib,  cet atelier se veut un cadre de lutte contre l’extrémisme violent par la formation des jeunes,  des femmes et des communautés religieuses.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Il ajoute qu’il  est nécessaire de travailler  sur l’extrémisme violent  car le phénomène prend de plus en plus de l’ampleur.

Pour cela il est important  que les leaders des communautés religieuses et autres sensibilités sociales puissent se retrouver afin de construire des voies et moyens pour combattre l’extrémisme violent  dans toutes ces dimensions.

Par ailleurs le pasteur confie  que  cette  rencontre va contribuer à construire le dialogue interreligieux  pour lutter contre l’extrémisme violent, le terrorisme et la radicalisation religieuse.

La vision du l’association  a été fort salué par les participants.

Le secrétaire régional du Sud-ouest   de la fédération des associations islamiques du Burkina Faso, Moussa Dao, pense que l’atelier vient à point nommé.

«Il vient renforcer  les capacités de l’assistance contre l’extrémisme violent qui est une gangrène  nationale», a-t-il  dit.

M.Dao a laissé entendre que sa structure  défendra  les valeurs véhiculées dans ce rendez-vous pour un Burkina Faso de paix et de prospérité.

Le représentant de la communauté catholique de Gaoua, Esaïe Sansan Kambou a salué l’initiative  car   cet atelier  est une action favorise une culture de paix et de convivialité entre les différentes religions.

Selon lui,  les valeurs enseignées  pendant cet atelier sont celles  aussi  enseignées  par l’Eglise catholique.

En rappel l’Association graine de la paix a été créée  le 10 mai  2010. Elle mène des activités  de sensibilisation pour la paix dans les communautés et les couches sociales.

Actuellement, l’association  est  accompagnée  dans la poursuite de ses missions par l’organisation Allemande Pain pour le monde.

Agence d’information du Burkina

Evariste  YODA

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here