Burkina Faso-Presse-Revue

François Compaoré et Alassane Ouattara se paient la Une des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 6 mars 2020 (AIB) – Les journaux burkinabè de ce vendredi, font écho de la situation en Côte d’Ivoire où le président Alassane Ouattara a déclaré, la veille, qu’il ne briguera pas un troisième mandat, sans oublier de commenter le décret de la France relatif à l’extradition de François Compaoré, frère cadet de l’ex-président du Faso, Blaise Compaoré.

«Extradition François Compaoré: La France a signé le décret», affiche à sa Une, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso.

Selon ce journal qui évoque le sujet dans sa rubrique ‘’Une lettre pour Laye’’, «depuis hier après-midi, l’affaire fait le buzz sur les réseaux sociaux et alimentera certainement l’actualité tout le weekend et même toute la semaine à venir».

Le confrère relate que dans un décret signé le 21 février dernier, le Premier ministre français, Edouard Philippe, a accédé à la requête de la justice burkinabè de juger le frère cadet de l’ancien président Blaise Compaoré dans son implication présumée dans l’assassinat du journaliste Norbert Zongo et de trois autres personnes.

Pour sa part, Le Pays (privé) arbore: «Extradition François Compaoré: le décret signé par le Premier ministre français», tandis que le quotidien national Sidwaya se contente de titrer: «Extradition François Compaoré: le décret signé».

Le journal cité en second lieu mentionne également à sa Une: «Côte d’Ivoire : La surprise de Ouattara».

Sidwaya fait remarquer que le président ivoirien Alassane Ouattara ne sera pas candidat à la présidentielle, malgré les réformes constitutionnelles qui ne le lui interdisaient pas.

«Cette information donnée, hier 5 mars 2020, met fin à toutes les spéculations sur un troisième mandat d’un homme au destin fulgurant», commente le journal.

De son côté, Aujourd’hui au Faso met en exergue les propos du chef de l’Etat ivoirien, tenus hier à Yamoussoukro: «Je ne serai pas candidat», avant de mentionner que «le bal mortel des prétendants peut commencer».

Quant à L’Observateur Paalga, il s’exclame en ces termes: «ADO ne briguera pas de 3e  mandat: si seulement ça pouvait inspirer Alpha Condé ! (président de la Guinée, Ndlr)».

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here