Ganzourgou/Transports : L’aire de repos de Zorgho désormais fonctionnelle

Zorgho, (AIB)-Un espace de  stationnement de plus de 3 hectares, des chambres ventilées et climatisées, des toilettes modernes, un château d’eau et un groupe électrogène pour suppléer aux coupures d’électricité… l’aire de repos de Zorgho pour les chauffeurs routiers,  a été mise en service le 3 mars 2020 par le Haut-commissaire du Ganzourgou Robert Zoungrana.

 Depuis plusieurs années, la ville de Zorgho est envahie, surtout les soirs, par des camions de tous gabarits créant des désagréments dans la circulation. Pour résoudre ce problème, le gouvernement a décidé de la construction d’une aire de repos dans cette ville pour permettre aux conducteurs de s’y stationner pour se restaurer et se reposer.

Les travaux de construction de l’aire de repos de Zorgho (sortie Est de Zorgho sur la RN4, à 110km de Ouagadougou) sont achevés il y a plus de 2 ans. Depuis, l’infrastructure dont la beauté frappe le regard des passants a gardé ses portes closes à tel point que les habitants de Zorgho se posaient la question « A quand son ouverture ? ».

C’est désormais chose faite depuis le 03 mars 2020. L’infrastructure composée d’une aire de stationnement de plus de 3 hectares, de toilettes, de 26 chambres dont 13 ventilées et 13 climatisées, d’un château d’eau et d’un puissant groupe électrogène pour suppléer aux coupures d’électricité de la nationale d’électricité a été remise à la commune de Zorgho.

En attendant une cérémonie officielle d’inauguration, le gestionnaire recruté par appel d’offre, a, avec l’aval des autorités locales, procédé à sa mise en service.

Visite des locaux et prises de paroles ont été les faits marquants de cette sobre cérémonie.

Pour le maire de la commune de Zorgho, Toukoumnogo Kaboré, c’est une joie de voir cette infrastructure mis en service. Il a salué les autorités coutumières locales et particulièrement le chef de Zorgho, qui ont œuvré pour la cession du terrain pour la réalisation de l’infrastructure.

Il a aussi remercié le gouvernement pour la réalisation du joyau qui va non seulement augmenter les recettes de la commune mais aussi contribuer à réduire des accidents de circulation dans la ville de Zorgho.

Tout en saluant l’implication des syndicats des transporteurs, il a appelé les transporteurs routiers à faire de ce cadre, le leur. Il a invité le gestionnaire à respecter les usagers pour qu’ils aient toujours envie de s’y stationner. Pour la sécurisation des lieux, il a demandé le concours des responsables locales de la sécurité.

Brahima Rabo , cumulativement président de l’Union des conducteurs routiers de l’Afrique de l’Ouest (UCRAO) et de l’Union des conducteurs routiers du Burkina (UCRB) a salué la réalisation de l’infrastructure à Zorgho. Il a remercié le chef de Zorgho et toute la population qui ont toujours su accueillir les routiers.

Quant à Lucien Ouédraogo, représentant de l’Organisation des transporteurs routiers du Faso (OTRAF), il a salué l’implication des différents syndicats dans le processus de mise en service de l’ouvrage.

Il a tout comme le président de l’UCRB pris l’engagement de sensibiliser les routiers pour l’utilisation effective de l’aire de repos.

Le Haut-commissaire Robert Zoungrana, tout en manifestant sa joie a invité les usagers au respect des règles qui seront édictées. Il a invité le gestionnaire à veiller à l’entretien des différentes réalisations particulièrement des chambres, afin d’offrir un cadre propice au repos des conducteurs.  Il a invité les transporteurs, la mairie et le gestionnaire à toujours privilégier la concertation dans la résolution des différends, au cas échéant.

Abdoul-Kader Kiello, chargé de la supervision de la gestion de l’infrastructure, a pris l’engagement de travailler à ce que l’aire de repos de Zorgho soit une référence dans le pays, voir dans la sous-région. À l’en croire, de concert avec les routiers, il faut débourser 1 000FCFA par camion pour un stationnement de 72h.

Agence d’information du Burkina

Moïse SAMANDOULGOU

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here