Burkina: La production de l’anacarde estimée à plus de 100.000 tonnes par an (ministre)

Ouagadougou, le 4 mars 2020 (AIB)-Le ministre en charge du Commerce, Harouna Kaboré a déclaré samedi a, que la production de l’anacarde est estimée annuellement à plus de 100.000 tonnes, avec un chiffre d’affaire de l’ordre de 100 milliards de FCFA.

La production moyenne annuelle de noix de cajou (anacarde) est estimée à 100.000 tonnes et mobilise près de 45.000 acteurs, a affirmé le 29 février 2020 le ministre en charge du Commerce Harouna Kaboré.

  1. Kaboré dont les propos ont été rapportés mercredi par le quotidien Sidwaya, s’exprimait lors du lancement de la campagne de commercialisation de l’anacarde à Orodara (Sud).

 Selon le ministre, en 2018, l’anacarde a était classé 3e produit agricole d’exportation après le coton et le sésame, avec une valeur de 117,11milliards  de FCFA contre 99,56 milliards FCFA en 2017, soit un taux d’accroissement de 15 %.

Le maire de Orodara, Hervé Konaté a souligné le rôle important que joue la production, la commercialisation et la transformation de la noix de cajou, une filière porteuse et génératrice de revenue.

Le maire a souhaité la construction d’une usine de transformation dans sa commune afin de promouvoir la filière anacarde.

Aussi il s’est engagé à accompagner tout opérateur économique qui s’intéresserait à ce projet de construction en lui octroyant un terrain de 10ha.

Harouna Kaboré a indiqué que la production de l’anacarde mobilise 225 000 hectares principalement dans les régions des Cascades (Ouest), Hauts-Bassins (Ouest), Sud-Ouest et Centre-ouest.

Agence d’Information du Burkina

es/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here