Burkina-Economie-Impôts-Application-Crise

Impôts sur les indemnités : Ablassé Ouédraogo dénonce «un entêtement» du gouvernement burkinabè

Ouagadougou, le 1er mars 2020 (AIB)- L’opposant Ablassé Ouédraogo a qualifié dimanche, la décision gouvernementale d’appliquer les impôts sur les indemnités, «d’un entêtement à poursuivre une voie sans issue heureuse».

«Cette décision du gouvernement relative à l’extension de l’IUTS, est certainement inopportune et l’entêtement à poursuivre dans cette voie visiblement sans une issue heureuse, pourrait conduire inexorablement le Burkina Faso dans une situation sociale dont les conséquences seront indubitablement fâcheuses et déplorables pour tous», a écrit Ablassé Ouédraogo dans une déclaration, en date du 1er mars.

Le gouvernement burkinabè prônant «une justice fiscale» avec les travailleurs du privé et du parapublic,  a étendu en février, l’Impôt unique sur le traitement des salaires (IUTS) aux primes et indemnités des agents publics.

Une cinquantaine de syndicats ont annoncé vendredi, une marche meeting le 7 mars et une grève générale du 16 au 20 mars 2020, pour exiger la suppression de l’IUTS sur les primes et indemnités pour l’ensemble des travailleurs.

Selon Ablassé Ouédraogo, «la situation de crise multidimensionnelle jamais égalée» que connait le Burkina Faso, et « l’insupportable et intenable pauvreté économique» que vivent les populations, ne sont pas favorables à la prise d’une telle décision.

«Le Faso Autrement lance un appel à Son Excellence Monsieur le Président Roch Marc Christian Kaboré et à son gouvernement, à revoir leur copie et immédiatement reprendre langue avec les travailleurs pour une négociation apaisée et responsable, tant le moment est mal choisi pour étendre l’application l’IUTS aux indemnités et primes des agents du public», a plaidé M. Ouédraogo.

Agence d’information du Burkina

es/ata/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here