Burkina : un mouvement demande le départ du maire de la capitale, soupçonné de corruption

Ouagadougou, 27 fév.2020(AIB)-Le Balai Citoyen (société civile) a  demandé mercredi,  le départ du maire de Ouagadougou Armand Béouindé, accusé de conflit d’intérêt dans l’acquisition de véhicules à hauteur de 4,6 milliards de FCFA.

«Il est temps d’arrêter les frais et de réduire les actions néfastes d’un maire affairiste (Armand Beouindé, ndlr) à la tête de notre commune», a déclaré mercredi, le mouvement ‘’Balai citoyen’’ dans une lettre adressée aux conseillers municipaux de la commune de Ouagadougou.

Le journal d’investigation ‘’Courier confidentiel’’ dans son numéro du 10 février 2020, a révélé que la mairie de Ouagadougou a engagé un contrat de crédit-bail de cinq ans pour l’acquisition de 77 véhicules à hauteur de 4 milliards 631 millions 158 mille 130 FCFA avec la société FIDELIS Finances Burkina.

Le 25 février, le journal a ajouté que l’épouse et les trois enfants de Armand Beouindé sont des actionnaires de Raynal Assurance, société qui s’occupe de l’assurance des 77 véhicules et qui détient 10% des actions de Fidelis Finances Burkina.

«Le Balai citoyen vous (les conseillers, ndlr) exhorte donc à faire le nécessaire pour convoquer une session du conseil municipal afin de statuer sur le sort d’un individu qui ne connait ni son rôle ni ses limites», poursuit la déclaration.

Le mouvement rappelle que le maire a tenté en 2018, d’augmenter le seuil d’approbation des marchés publics de 100 millions à 1 milliards de FCFA et la capacité de faire conclure des marchés de gré à gré de 50 millions à 500 millions de FCFA.

Le Balai citoyen a été l’un des acteurs de l’insurrection d’octobre 2014, ayant mis fin aux 27 ans de gestion du président Blaise Compaoré, alors qu’il voulait modifier la Constitution pour se représenter en 2015.

Agence d’information du Burkina

Lp/ata

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here