Burkina Faso-Presse-Revue

G5 Sahel et mort de Moubarak, au menu des journaux burkinabè 

Ouagadougou, 26 fév. 2020 (AIB) – Les quotidiens burkinabè parvenus à l’AIB ce mercredi évoquent le décès, la veille, de l’ancien président égyptien Hosni Moubarak, sans oublier l’actualité relative au G5 Sahel.

«Présidence du G5 Sahel: Roch Kaboré passe la main à E Ghazouani», arbore à sa Une, le quotidien national Sidwaya qui relate que le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a pris part le mardi 25 février 2020 à Nouakchott, au VIe sommet ordinaire des chefs d’Etat du G5 Sahel.

Et de souligner qu’en fin de mandat à la tête de l’institution, le président Kaboré a passé le flambeau à son homologue mauritanien, Mohamed Ould Cheikh EL Ghazouani.

Pendant ce temps, dans son ‘’Regard sur l’actualité’’, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés  burkinabè affiche: «Situation sécuritaire G5 Sahel: Cette exception mauritanienne qui interroge».

Selon le confrère, l’on ne sait pas si la mission du président Kaboré a été bien accomplie, mais en passant le témoin à son homologue mauritanien, Mohamed Ould el-Ghazouani, le chef de l’Etat burkinabè devait être animé d’un sentiment de soulagement.

Le même journal, à travers sa ‘’Grille de lecture’’, parle du décès de Hosni Moubarak, titrant: «L’ultime voyage du +dernier pharaon+».

L’Observateur Paalga, fait observer que «cet ancien président égyptien, dont la santé chancelante avait souvent nécessité des hospitalisations en soins intensifs, a fini par succomber le mardi 25 février 2020 dans un hôpital militaire du Caire», avant de préciser qu’il avait 91 ans.

A ce propos, Aujourd’hui au Faso, journal privé, met en exergue: «Mort d’Hosni Moubarak en Egypte: Le printemps arabe tue pour la 2nde  fois le pharaon du Nil».

Pour sa part, Le Pays (privé) rappelle que Hosni Moubarak est le 4 mai 1928, dans le Delta du Nil et a dirigé  l’Egypte «d’une main de fer pendant près de trois décennies et ce, jusqu’à sa chute, le 25 janvier 2011».

Le quotidien Sidwaya se contente de mentionner que «Moubarak, le Raïs est mort».

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here