Burkina-Politique-Opposition

Burkina : L’opposition est contre l’affectation de policiers dans les représentations diplomatiques

Ouagadougou le 18 fév.2020(AIB)- L’opposition politique burkinabè a dénoncé mardi, l’affectation de policiers dans les représentations diplomatiques à l’étranger, alors que le pays est en proie à des attaques terroristes depuis 2016.

«L’heure devrait être au retour de nos Forces de Défense et de Sécurité (FDS) au Faso pour défendre nos populations quotidiennement massacrées, plutôt qu’à l’envoi de nouveaux éléments dans les missions diplomatiques à l’extérieur», a déclaré le président du parti l’ESPOIR Jean-Hubert Bazié, lors de l’hebdomadaire point de presse de l’opposition.

M. Bazié réagissait par rapport à la volonté du chef de la diplomatie burkinabè Alpha Barry, d’affecter 30 policiers burkinabè dans 15 représentations diplomatiques en Afrique de l’Ouest et au Tchad, pour dit-il, honorer des requêtes.

Le Syndicat autonome des agents du ministère des Affaires étrangères et des Burkinabé de l’étranger (SAMAE), a aussi critiqué la décision du ministre Barry, estimant que la sécurisation des représentations diplomatiques et consulaires, incombe aux Etats accréditaires.

Pour l’Union police nationale (UNAPOL, Syndicat), il faut «prendre des mesures de rétorsion contre le SAMAE».

Mais pour Jean-Hubert Bazié, les dénonciations du SAMAE sont «justes et patriotiques».

Le Burkina Faso traverse depuis 2016, des attaques terroristes qui ont provoqués des centaines de mort et la fuite de milliers de personnes.

Agence d’information du Burkina

Lp/es/ata/ak 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here