Burkina-Culture-Biennale-SNC

Burkina: «Réussir la Semaine nationale de la culture 2020, n’est pas négociable !» (Ministre)

Ouagadougou, 16 fév. 2020 (AIB)- «Réussir la Semaine nationale de la culture 2020, n’est pas négociable !», a lancé samedi, le ministre de la Culture Abdoul Karim Sango au comité national d’organisation de la biennale.

«Réussir la SNC 2020, n’est pas négociable !». C’est par ces mots que le ministre en charge de la culture Abdoul Karim Sango, a installé le samedi 15 février 2020, à Bobo-Dioulasso, le comité national d’organisation de la 20ème édition de la SNC Bobo 2020.

«Vous devez réussir cette mission très importante dans un contexte assez difficile lié en partie à l’insécurité et marqué aussi par une année électorale avec beaucoup de passions», a-t-il déclaré au comité d’organisation.

Selon le chef du département de la culture, le comité nouvellement installé, devra «faire preuve d’une très grande responsabilité» pour réussir sa mission.

Pour cela, a-t-il poursuivi, le comité devra respecter «un certain nombre de principes».

«Le premier, c’est la transparence ; le deuxième, c’est de rester ouvert ; le troisième, c’est de créer des espaces où les autres peuvent vous apporter des éléments de réussite et le quatrième, c’est la rigueur» a-t-il affirmé.

Le ministre Sango a invité le comité d’organisation à «développer son génie créateur pour que cette édition (de la SNC) marque les esprits».

Thierry Millogo.

La 20ème édition de la SNC se tient dans l’année de célébration de la 60ème anniversaire de l’indépendance de notre pays sous le thème «Diversité culturelle, ferment de l’unité nationale».

C’est l’occasion selon le ministre Sango, de «déployer la richesse et la diversité du patrimoine artistique burkinabè, de démontrer que la culture demeure, non seulement le socle de notre développement mais aussi, la fondation indispensable à l’unité nationale».

Le comité d’organisation installé comprend 19 commissions et il est présidé par le président de la commission nationale des Arts Thierry Millogo.

«On va commencer tout de suite le travail mais je peux vous rassurer que nous allons faire de ce biennale la plus belle en y apportant toutes les innovations nécessaires» a-t-il rassuré.

Thierry Millogo a remercié le ministre Sango pour avoir «opérer une rupture mémorable, audacieuse dans l’organisation de la SNC (…) en plaçant pour la première fois, un acteur de la société culturelle, à la tête de l’organisation de la biennale, premier événement culturel majeur de notre pays».

Le président du comité d’organisation Thierry Millogo a invité son équipe à «plus d’engagement, d’ingéniosité, à être responsable et solidaire» de tout ce qu’ils vont entreprendre ensemble.

«Soyons proactifs. J’invite l’ensemble des acteurs culturels à se mobiliser, à donner le meilleur d’eux-mêmes pour une réussite éclatante de la SNC. J’invite la population à se mobiliser afin de porter haut notre culture» a-t-il déclaré.

La SNC a vu le jour en 1983. En cette année 2020, elle aura 37 ans d’existence et nous sommes à la 20ème édition sans interruption.

Le parrain de la présente édition qui se tient du 28 mars au 4 avril 2020 est le président de la chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso, Mahamadi Savadogo.

Le pays invité d’honneur est le Mali dont le président Ibrahim Boubacar Kéita est le coordinateur de l’Union africaine pour les Arts, la Culture et le Patrimoine.

Agence d’Information du Burkina

wis/ata

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here