Burkina-Culture-Conférence-Redevabilité 

Burkina : Le nombre de touristes a connu une croissance de 5,9%, malgré l’insécurité

Bobo-Dioulasso, 15 fév. 2020 (AIB)-Le nombre de touristes au Burkina Faso a connu une croissance de 5,9%, malgré le contexte sécuritaire difficile, a appris l’AIB vendredi.

«Contrairement à une certaine opinion, le secteur de l’hôtellerie enregistre une croissance relative. Alors que le nombre de touristes était de 540 390 en 2018, il est passé à 572 070 en 2019, soit un taux de 5,9%», a déclaré le ministre en charge de la Culture Abdoul Karim Sango.

Le chef du département de la Culture s’exprimait vendredi à Bobo-Dioulasso, lors d’un «exercice de redevabilité et de transparence vis-à-vis des citoyens burkinabè», à l’entame de la nouvelle année.

Selon le ministre Abdoul Karim Sango, le taux de croissance des arrivées de touristes récepteurs «même s’il reste faible n’en demeure pas moins positif», car «il est estimé à 0,01%».

«Contrairement à une opinion qui laisse croire que notre pays n’est pas fréquentable, celui-ci attire toujours des touristes étrangers. Le secteur a connu véritablement un bond avec l’initiative du ministère de développer le tourisme interne» a-t-il déclaré.

Selon le ministre Sango, «on est passé en 2018 de 395 898 touristes internes à 427 570 en 2019, soit un taux d’accroissement de 8%».

Le ministre Abdoul Karim Sango a relevé l’octroi de «161 licences d’affaires aux entrepreneurs privés pour la réalisation d’infrastructures hôtelières, la création d’agence de voyage et d’établissements divers de tourisme pour un investissement de 45 milliards 249 millions 869 mille 591 FCA».

Pour la nouvelle année 2020, le ministre Sango annonce «la réalisation d’une plateforme numérique de diffusion de la musique burkinabè, la réalisation du plan architectural de la cité des artistes de Bobo-Dioulasso et éventuellement la pose de la première pierre».

A terme, le ministère compte capitaliser, selon son chef, «une contribution des industries touristiques et culturelles au moins respectivement de 7% et 4.5 % et la création des emplois des emplois de l’ordre de 5.6%».

Abdoul Karim Sango est à la tête du ministère de la culture depuis le 5 février 2018.

Il a procédé samedi à Bobo-Dioulasso à l’installation du comité d’organisation de la 20ème édition de la semaine nationale de la culture,  SNC Bobo 2020.

La SNC Bobo 2020 est prévue du 28 mars au 4 avril 2020 avec pour pays invité d’honneur, la République du Mali.

Agence d’Information du Burkina

wis/ata

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here