Burkina-Elections-Préparation

Burkina : le calendrier électoral adopté

Ouagadougou, 6 Février 2020 (AIB)-le cadre de concertation des acteurs étatiques du processus électoral a examiné et adopté ce jeudi à Ouagadougou, le projet de calendrier électoral, a constaté l’AIB.

«Nous avons un calendrier électoral global dans lequel tous les acteurs s’y retrouvent. Ce calendrier prend en compte de la date de fixation des élections jusqu’à la proclamation des résultats. Nous avons examiné ce calendrier et nous l’avons adopté» a déclaré jeudi le ministre en charge de l’Administration territoriale Siméon Sawadogo.

M. Sawadogo s’exprimait jeudi à la première session de l’année 2020 du cadre de concertation des acteurs étatiques du processus électoral.

Le cadre de concertation des acteurs étatiques du processus électoral réunit les différents ministères, les institutions concernées et les partenaires techniques et financiers (PTF) de l’Etat.

Cette deuxième session a permis de faire le point des tâches qui avaient été confiées aux différentes structures lors de sa précédente session.

«Nous avons donné l’information sur l’adoption des lois portant révision à minima du code électoral et de la loi portant quota genre» a expliqué le ministre Siméon Sawadogo.

La deuxième session du cadre de concertation se tient au lendemain de la fixation de la date des élections couplées présidentielle et législatives au 22 Novembre 2020 par le gouvernement.

Pour l’organisation de ces élections, le ministre a relevé trois grandes difficultés qui sont la question financière, la situation sécuritaire et la situation des déplacés.

«Nous avons échangé sur comment mener des élections dans une situation sécuritaire difficile. Un travail est en train de se faire» a déclaré Siméon Sawadogo.

Pour le financement du processus électoral, le gouvernement burkinabè a demandé l’appui du système des Nations Unis qui s’est engagé à mettre en place un projet d’appui au processus électoral et à établir un panier commun.

«Le panier commun veut dire que plusieurs PTF vont contribuer à ce projet qui va appuyer ce processus électoral» a déclaré la représentante résidente adjointe du programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) Isabelle Tschan.

Agence d’Information du Burkina

wis/ata

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here