Edouard Balcoulga a reçu son vaccin contre l’hépatite B.

Zorgho : 450 personnes vaccinées contre l’hépatite B à Zorgho

Zorgho, (AIB)-450 personnes ont été vaccinées contre le l’hépatite B le dimanche 2 février 2020, lors d’une campagne organisée par le Club d’action et de soutien au groupe Magic Système Burkina (Casomag/ Burkina) et l’Association Shalom pour le monde.

 390 personnes dépistées contre l’hépatite B, 14 cas positifs décelés. 350 personnes dépistées contre l’hépatite C, aucun cas positif détecté. 450 personnes vaccinées contre l’hépatite B en plus des conseils donnés. C’est le bilan de la journée de campagne de lutte contre les hépatites B et C tenue à Zorgho.

Placée sous le patronage du ministre des infrastructures, Eric W. Bougouma et le Co parrainage de Alexis Kaboré, conseiller juridique du président du Faso et de Lokré Oumarou Kaboré, chargé de missions à la présidence du Faso, l’activité a mobilisé grand monde.

«Hépatites virales- zéro infection à Zorgho», c’est sous ce thème que la campagne a été organisée. Pour les organisateurs, elle vise à prévenir les populations contre ces maladies qui touchent actuellement plus de 2.400.000 Burkinabè.

All-focus

Lors de la cérémonie marquant le démarrage de la campagne, le Docteur Benjamin Sawadogo, président du Casomag/BF a rappelé la gratuité des actes (dépistage, vaccination contre l’hépatite B, prise en charge des cas positifs d’hépatite C) au cours de cette journée.

Pour lui, l’hépatite est une maladie grave mais pas alarmante car un vaccin existe et il convient de se faire dépister tôt. Cette campagne, troisième du genre, a ainsi permis à certains de prendre leur troisième et dernière dose de vaccin contre l’hépatite B, d’autres leur deuxième dose et aux nouveaux dépistés leur première dose.

À en croire Dr Sawadogo, tout cela a été possible grâce à l’accompagnement de bonnes volontés qui ont permis d’avoir les produits. Il les a donc remerciées et souhaité que ces appuis se poursuivent pour que l’action puissent être répétée et toucher le maximum de personnes.

Dr Sawadogo, président du Casomag/BF a remercié tous ceux qui soutiennent leurs actions.

Edouard Balcoulga, représentant le ministre des Infrastructures, a félicité les organisateurs de la campagne. Il a remercié tous ceux qui ont accompagné l’activité et a invité les populations à se faire dépister et vacciner contre cette tueuse silencieuse.

Lokré Oumarou Kaboré a félicité l’association, salué la mobilisation de la population et leur a transmis les salutations du parrain Alexis Kaboré qui n’a pas pu être présent.

Pour lui, c’est une joie de coparrainer une activité qui touche la santé, car une bonne santé est le point de départ de toute œuvre humaine.

Lokré Oumarou Kaboré (micro), coparrain de la campagne a invité toute la population à se faire dépister contre les hépatites.

Tout en remerciant particulièrement le président du Faso, les députés de la province, le maire, le haut-commissaire, le chef de Zorgho pour leur constant accompagnement, il a indiqué que cette action est un accompagnement aux efforts du gouvernement dans son engagement à offrir des services de soins de qualité aux populations.

Il a souhaité que l’exemple de ces associations soit dupliqué ailleurs pour qu’on aboutisse à zéro infection aux hépatites dans le pays.

Pour sa part, il se dit toujours prêt à accompagner des actions du genre, et invite l’association à envisager dans la mesure du possible la prise en compte d’autres maladies tel que le diabète dans les prochaines campagnes.

Nomwendé Salif Kaboré et Kagambèga Harouna, respectivement représentant des jeunes et des anciens du Ganzourgou, ont tous salué l’initiative de cette campagne qui permet à tous de bénéficier sans frais, d’un dépistage et d’une vaccination contre ces maladies.

Pour Harouna Kagambèga, la menace de l’hépatite est réelle mais le coût de la vaccination constitue un frein pour beaucoup. À travers cette campagne, c’est donc une belle opportunité qui est offerte aux populations du Ganzourgou.

Agence d’information du Burkina

Moïse SAMANDOULGOU

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here