Burkina-Société-Santé

Remise en question de la qualité du sang : un réseau s’insurge contre des médecins

Ouagadougou 5 fév. 2020(AIB)-Le réseau national des associations intervenant dans le domaine de la santé (RE.NAI.DS) a fustigé mercredi, le Syndicat des médecins du Burkina (SMB) qui a récemment émis des doutes émises sur la qualité du sang transfusé.

«On peut certes critiquer un système, des innovations comme cela se fait dans tous les domaines mais de là, à remettre en cause la qualité du sang collecté sur la base du volontariat, sans pour autant apporter de preuves scientifiques irréfutable, c’est faire preuve de légèreté», a déclaré le coordonnateur du RE.NAI.DS Inoussa Saré, mercredi lors d’un point de presse.

Le Syndicat national des médecins (SYMEB), section Centre national de transfusion sanguine (CNTS), a dans une déclaration en mi-janvier, critiqué la gestion de la Directrice générale du CNTS, Dr Téwendé Céline Alice Rosine Kiba/Koumaré.

«Le constat que nous faisons aujourd’hui est que les nouveaux centres ouverts à Ouahigouya, Dédougou, Kaya et Gaoua sont à l’ère des tests de diagnostic rapides avec toutes les insuffisances comparées aux tests ELISA automatisés utilisés dans les autres centres (Ouagadougou, Bobo, Koudougou et Fada N’Gourma)», a notamment écrit le SYMEB-CNTS.

Pour le RE.NAI.DS, «le sang mis en circulation est de qualité (et) si à l’interne des gens ont des problèmes de personnes, qu’ils le résolvent».

Les conférenciers invitent tous les acteurs de la crise qui secouent le centre national de transfusion sanguine à laver leur linge en famille tout en privilégiant l’intérêt de la chaine de collecte et des receveurs de sang.

Agence d’information du Burkina

mc/ata

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here