Burkina-Santé-Agents-Intégration-Difficultés

Burkina : «Profonde indignation» pour plus de 500 médecins sans salaire depuis plusieurs mois

Ouagadougou, 5 fév. 2020(AIB)-Plus de 500 médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes ont exprimé mercredi, «leur profonde indignation» face au «blocage» de leurs dossiers d’intégration à la Fonction publique, qui les prive de salaire depuis 11 à 14 mois après leur recrutement.

«C’est avec une grande colère et une profonde indignation que nous assistons au blocage de nos dossiers dans les circuits de l’administration publique burkinabè», a déclaré mercredi à la presse, le porte-parole du Comité de suivi de l’intégration et du mandatement des médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes Dr Djakaridja Soulama.

A l’écouter, les plus de 500 médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes recrutés en décembre 2018 et en mars 2019 pour le compte du ministère de la Santé, n’ont pas encore reçu de salaire pour faute d’intégration à la Fonction publique.

«Notre comité interpelle une fois de plus les autorités à prendre des mesures idoines pour régler cette situation qui perdure et qui dégrade profondément l’image des agents de santé en les mettant dans une position de clochardisation», a affirmé Dr Djakaridja Soulama.

«Le Burkina Faso a ceci de particulier que le manque de ressources humaines qualifiées, notamment dans le secteur de la santé, ouvre la voie à toutes les dérogations à travers la délégation de tâches. Mais ce qui est encore incompréhensible, c’est le manque d’utilisation des ressources qualifiées disponibles», s’est encore plaint le médecin.

Agence d’Information du Burkina

 es/no/ata/ak

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here