Burkina-Diplomatie

Burkina/Belgique : L’ambassadeur justifie la prise en charge «polémique» d’un inspecteur des douanes

Ouagadougou, le 31 janv.2020 (AIB)-L’ambassadeur burkinabè en Belgique, Jacqueline Marie Zaba/Nikièma a justifié vendredi dans Sidwaya, la somme de 88 millions 367.000 F CFA, allouée à la prise en charge d’un inspecteur des douanes à Bruxelles qui a fait polémique sur les réseaux sociaux.

Une lettre du ministère des finances adressée au ministre burkinabé des Affaires étrangères sur la prise en charge de l’affectation d’un inspecteur des douanes à Bruxelles, s’élevant à 88.367.000 F CFA a fait polémique sur les réseaux sociaux le mardi 7 janv.2020.

Dans une interview parue vendredi dans le quotidien Sidwaya, Mme l’ambassadeur du Burkina en Belgique Jacqueline Marie Zaba/Nikièma estime que le montant alloué est « exact ».

« C’est ici que nous avons monté le budget (sur instruction du ministère des Affaires Etrangères) qui prend en compte son salaire, son hébergement, son assurance, ainsi que celle de sa famille, son déplacement, la scolarité de ses enfants, sans oublier les frais liés à son installation et son carburant »a-t-elle déclaré.

Selon l’ambassadeur, le douanier affecté à Bruxelles, a réussi à un test pour accéder à l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD), mais sa prise en charge reste à la disposition de son Etat pour son séjour qui est de trois ans renouvelables.

Jacqueline Marie Zaba a expliqué qu’ «au lieu d’envoyer l’argent à l’OMD directement, comme on le faisait avant, on a estimé qu’il serait moins onéreux pour notre pays que l’expert soit affecté à l’ambassade comme attaché d’où il sera mis à la disposition de l’OMD ».

«C’est l’ambassade qui le prendra en charge pendant son séjour au lieu que ce soit l’OMD dont le barème de traitement est nettement plus élevé. Cela est une bonne option qui montre un souci d’économie pour nous» a-t-elle déclaré.

Dans une déclaration publique au lendemain de la polémique, le ministre en charge des Affaires Etrangères Alpha Barry, a expliqué que c’est un agent de son département qui « aurait malencontreusement mis sur un groupe WhatsApp le dossier alors qu’il voulait l’envoyer à la Direction Générale des Affaires Immobilières de l’Etat (DGAIE)».

Agence d’Information du Burkina

ES/ WIS 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here