Burkina Faso-Presse-Revue

Syndicalisme et politique occupent la Une des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 29 janv. 2020 (AIB) – Les quotidiens burkinabè de ce mercredi abordent des sujets diversifiés dont ceux essentiellement liés à la politique et au syndicalisme.

«Mise en œuvre du statut valorisant : CNSE donne 2 semaines au gouvernement pour respecter ses engagements», affiche le journal privé Le Quotidien, revenant ainsi sur la conférence de presse animée la veille à Ouagadougou, par la Coalition nationale des syndicats de l’éducation (CNSE).

A ce sujet, Le Pays (privé) titre: «Mise en œuvre du protocole d’accord gouvernement-CNSE: Les syndicats donnent un délai de deux semaines au gouvernement».

Sidwaya, le quotidien national fait remarquer que la rencontre avec les journalistes visait à dresser le point de la mise en œuvre du protocole d’accord signé avec le gouvernement.

Pour sa part, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, plaque en guise de titre, les propos du coordinateur de la CNSE, Charles Dipama qui a déclaré lors de la conférence de presse: «Pendant deux ans, nous avons suffisamment patienté».

Le même journal évoque le point de presse animé, hier mardi à Ouagadougou, par des partis affiliés au Chef de file de l’opposition politique (CFOP).

«Vote des Burkinabè de l’extérieur : +Un échec programmé pour le pouvoir en place+», titre L’Observateur Paalga, citant le président du Mouvement patriotique pour le salut (MPS), Pr Augustin Loada, l’un des animateurs du point de presse.

Quant à Sidwaya, il mentionne que pour le vote des Burkinabè de l’extérieur, «l’opposition demande la prorogation de l’enrôlement de la diaspora».

De son côté, Le Pays met en exergue la position du CFOP au sujet des sociétés immobilières et de téléphonie, soulignant que selon l’opposition, «les enquêtes annoncées risquent d’être de la poudre aux yeux».

Pendant ce temps, Aujourd’hui au Faso indique que concernant le recrutement de 2 000 militaires de rang par le gouvernement, «l’opposition salue l’initiative».

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here