BURKINA-INSECURITE-REFUGIES-GESTION

Insécurité : Le Burkina et le HCR planchent sur la gestion de 26 mille réfugiés

Ouagadougou le 23 janv. 2020 (AIB) – Le Burkina Faso et le Haut-commissariat pour les réfugiés (HCR) ont réfléchi jeudi à une meilleure stratégie de gestion des 26 mille réfugiés, vivant dans un pays en proie à des multiples attaques terroristes.

L’atelier de réflexion sur la gestion des réfugiés vivant au Burkina Faso ouvert jeudi matin, a réuni plusieurs acteurs des ministères des Affaires étrangères, de la Sécurité, de la Défense et autres, des gouverneurs et hauts-commissaires de certaines régions, ainsi que des acteurs du HCR.

Il s’agit en l’espace d’une journée, «de poser le débat sur la question des réfugiés vivant au Burkina, qui, connaissent quelques difficultés, eu égard à la situation sécuritaire difficile dans certaines zones du Burkina Faso», a déclaré le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération Alpha Barry.

Rappelant des attaques ciblées contre certains camps de réfugiés dont celui de Mentao (Nord), le chef de la diplomatie burkinabè a ajouté que la réunion table sur la sécurisation de ces personnes dans leurs mouvements, notant qu’elles sont «libres».

Des demandes d’asile de plus 6 000 personnes dans les régions du Nord et de la Boucle du Mouhoun (Nord-ouest) ont été analysées.

Le ministre a confié que la réflexion aboutira à l’élaboration et à l’adoption d’une feuille de route et d’une esquisse de solutions pour une gestion diligente des réfugiés et des personnes déplacées au Burkina Faso.

Selon des chiffres officiels, le Burkina Faso compte plus de 26 000 réfugiés dont 25 719 maliens dans les régions du Sahel, du Centre et des Haut Bassins.

Le pays qui fait face à des attaques terroristes depuis quatre ans, se retrouvent avec quelques 600 000 déplacés internes.

Agence d’information du Burkina

RS/ata/ak

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here