Burkina Faso-Presse-Revue

Sécurité nationale et politique, en exergue dans les quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 21 janv. 2020 (AIB) – Les quotidiens burkinabè de ce mardi commentent largement l’actualité politique ainsi que la remise, la veille au président du Faso, du rapport relative à la sécurité nationale.

Le quotidien national Sidwaya arbore: «Guerre contre le terrorisme : Le Burkina se dote d’une politique de sécurité nationale», montrant la photo du président Roch Marc Christian Kaboré qui reçoit le document des mains du ministre de la Sécurité Ousséni Compaoré.

Selon le journal, c’est après six mois de travaux que la Commission chargée de son élaboration a remis son rapport, hier lundi au chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré.

A ce propos, Le Pays (privé) titre: «Politique de sécurité nationale : Des experts remettent leurs propositions au président du Faso».

Quant à L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés burkinabè, il laisse lire en première page: «Politique de sécurité nationale: Les 100 (experts) remettent leur rapport pour que le sang ne coule plus».

En politique, le même quotidien aborde la position du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, au pouvoir) au sujet de l’Impôt unique sur les traitements et salaires (UITS) sur les primes et indemnités des fonctionnaires, affichant: «Le MPP dénoncent une forfaiture sans égale».

Dans la déclaration publiée intégralement par L’Observateur Paalga, le parti présidentiel fait remarquer que la solution à la question de l’IUTS est de «mettre fin à son application aux agents du privés pour des raisons d’équité».

Pour sa part, Le Pays, à travers sa rubrique ‘’Mardi politique’’, donne la parole à Mamata Tiendrébéogo, député du MPP qui déclare: «Etre femme n’est ni un mérite ni un passeport pour tout avoir sans effort».

Pendant ce temps, Aujourd’hui au Faso, revient sur la récente sortie du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir), affichant: «Présentation de vœux au CDP: Eddie Komboïgo sonne la cloche de la reconquête du pouvoir».

Le journal informe que  le dimanche 19 janvier 2020 au siège du parti, les militants du CDP ont présenté au président du parti, Eddie Komboïgo, les vœux de la nouvelle année.

«Le premier responsable de l’ex-parti au pouvoir a au cours de cette soirée, réaffirmé son ambition pour cette année, qui est la reconquête du pouvoir d’Etat perdu en 2014», relate Aujourd’hui au Faso.

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here