Burkina-Société-Prison-Humanisation

La prison de Kongoussi a besoin de centres de métiers et de lieux de cultes (Resp)  

Kongoussi, 20 janv. 2020(AIB)-La prison civile de Kongoussi a besoin de centres de métiers et de lieux de cultes pour permettre à ses pensionnaires, de préparer leur réinsertion sociale et de se ressourcer spirituellement, a plaidé vendredi son Directeur, l’inspecteur Abdoulaye Tombiano.

«L’État fait des efforts mais il n’arrive pas à combler tous les besoins des établissements pénitentiaires dont Kongoussi. C’est pourquoi (…) je profite lancer un appel à toutes les associations et à toutes les bonnes volontés de la province du Bam, afin qu’elles viennent en aide aux pensionnaires de la Maison arrêt et de correction de Kongoussi (MACK)», a affirmé le Directeur de la MACK l’inspecteur Abdoulaye Tombiano.

M. Tombiano s’exprimait le vendredi 17 janvier 2020, en marge d’une cérémonie de remise de kits hygiéniques (couvertures, serviettes, brosses à dent, de peignes et de savon) aux pensionnaires de la MACK par l’association Dignus.

«A titre d’exemple, nous avons besoin au moins d’un atelier d’apprentissage de métiers (couture, soudure ou menuiserie) pour aider les détenus qui ont surtout des longues peines, à pouvoir s’occuper pour éviter  l’oisiveté et favoriser leur insertion sociale», a ajouté l’inspecteur Abdoulaye Tombiano.

Il a aussi plaidé pour la construction de mosquées, d’églises et de temples pour «ces personnes qui ont souvent besoin de prier».

En rappel, la maison d’arrêt et de correction de Kongoussi accueille présentement une soixantaine de pensionnaires (tous des hommes) dont les peines vont de 6 mois à la prison à vie.

Agence d’information du Burkina

Asmado RABO

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here