Burkina-Transport-grogne

Burkina: Des transporteurs routiers menacent d’aller en grève illimitée

Ouagadougou, 15 janv. 2019 (AIB) – Des transporteurs routiers du Burkina Faso ont menacé hier mardi, d’aller en grève illimitée, à partir du 16 janvier à 00 heure, si leur nouvelle structure en gestation dénommée la Faitière unique des transporteurs  routiers du Burkina (FUTRB) n’a pas été  reconnue par l’Etat burkinabè.

«Nous, membres des organisations socio-professionnelles des transporteurs routiers du Burkina nous voulons par cette déclaration, porter à la connaissance de l’opinion nationale et internationale, notre grande inquiétude sur la lenteur dans la mise en place de notre nouvelle structure dénommée la Faitière unique des transporteurs  routiers du Burkina», a affirmé le porte- parole de la future FUTRB, Bonaventure Kéré.

Pour lui, passer le délai du 15 janvier 2020 à minuit,  les transporteurs routiers seront dans l’obligation à leur corps défendant et en toute responsabilité  d’observer une grève illimitée pour que leur nouvelle structure soit reconnue par les autorités politiques.

M. Kéré s’exprimait mardi à Ouagadougou au cours d’une conférence de presse sur la mise en place de la nouvelle FUTRB.

Il a expliqué que  la grève va se traduire par un  arrêt de trafic de tous produits à destination du Burkina Faso, les livraisons et le transporteur des voyageurs sur tout l’étendue du territoire jusqu’ à la mise en place de la faitière qui, selon lui, est la source d’espoir pour eux et le peuple burkinabè.

«Face aux tergiversations du premier responsable du ministère des transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité  routière pour l’effectivité de la mise en place de cette faitière, qui à notre sens repose sur des raisons subjectives, nous, membres des organisations socio-professionnelles des transporteurs routiers du Burkina exigeons la tenue immédiate du congrès constitutif de la FUTRB», a-t-il indiqué.

Bonaventure Kéré dit rejeter avec «fermeté» la position du premier responsable en charge des Transport pour son désir de gérer le Fret généré par le commerce extérieur du Burkina  Faso et a  précisé qu’un courrier est déposé depuis le 2 janvier 2020  à la primature dans ce sens.

A l’écouter,  le congrès constitutif de la FUTRB devait se tenir les 7 et 8 septembre 2019 à Bobo Dioulasso et  à sa grande surprise, un message venant de la direction générale des transports et maritime reporte la rencontre  à une date ultérieure.

Le porte-parole de la future FUTRB  a conclu que le Burkina Faso est sans façade maritime et que  l’existence  d’une organisation efficace  permettra  la sécurité des personnes et d’approvisionner le pays  en biens et divers.

Agence d’information du Burkina

NO/ak

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here