Burkina- Coton-Transformation

Coton : le projet A STAR Textile va générer 50 000 emplois indirects au Burkina

Ouagadougou, 13 jan 2020, (AIB)-L’implantation du projet A Star Burkina Textile en collaboration avec le turc Ayka Textile et Investment, pour la transformation du coton, va générer environ cinquante mille emplois au Burkina, a-t-on appris lundi.

«Le pays invité d’honneur à cette deuxième édition du SICOT est la République de Turquie, avec qui nous entretenons d’excellentes relations diplomatiques et économiques, surtout en matière de textile, en témoigne le processus d’implantation très avancé du projet A Star Textile Burkina Faso avec le géant Ayka textile et investment», a indiqué le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat(MICA) Harouna Kaboré.

Pour le ministre, le projet va générer environ 50 000 emplois indirects dans le pays.

Le premier responsable du département en charge du Commerce s’exprimait hier lundi à Koudougou, au cours d’une conférence de presse sur l’organisation de la deuxième édition du salon international du coton et du textile (SICOT), qui se tient les 30 et 31 janvier 2020 dans ladite ville.

Il a souligné que le projet s’installera sur trois sites, à savoir Ouagadougou, Bobo Dioulasso et Koudougou pour transformer «l’or blanc» du Burkina.

Le ministre a expliqué que plusieurs accords de promotion et de protection des investissements(APPI) ont été signés à l’occasion de la visite officielle du président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, en Turquie depuis avril 2019 pour le renforcement de la coopération bilatérale.

«L’agence burkinabè des investissements(ABI) et la chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso ont également signé des accords de coopération en octobre 2019 avec le Conseil des relations économiques extérieurs Turc (DEIK) afin de booster les relations d’investissements et commerciales entre  nos deux pays », soutient-il.

D’après  Harouna Kaboré , le chef de l’Etat burkinabè va inaugurer la première usine d’égrenage de coton biologique d’Afrique de l’Ouest dont les travaux de construction ont été lancés le 27 septembre 2018 dans la «cité du cavalier rouge » en marge de la première édition du SICOT.

Il a précisé que cette deuxième édition placée sous le thème «Production et transformation du coton : moteurs d’industrialisation et de croissance économique pour les Etats africains», se veut être une plateforme d’échanges et de réflexions autour des préoccupations et des opportunités des professionnels de la chaîne du coton.

Le ministre a signalé que cette rencontre de Koudougou regroupera 1500 participants constitués, entre autres, de politiques, d’experts, d’industriels, de fabricants d’intrants, d’universitaires, de partenaires techniques et financiers, d’acteurs directs et indirects du coton, avec un budget estimé à environ 455 millions de FCFA.

Il a enfin conclu que cette fête du coton de 2020 sera meublée entre autres par des panels, des tables rondes, des rencontres B to B, des expositions.

Agence d’information du Burkina

no/ata

Photos: DCPM Commerce

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here