Burkina Faso-Presse-Revue

Nécrologie et politique en vedettes dans les quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 7 janv. 2020 (AIB) – Les quotidiens burkinabè parvenus à l’AIB, ce mardi matin, traitent de sujets diversifiés dont ceux liés à la politique et à la société, sans oublier la nécrologie.

Dans sa rubrique ‘’Révélations’’, le quotidien privé Le Pays titre: «Toéni: Le SG/CDP assassiné», publiant un communiqué signé du président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir), Eddie Komboïgo.

Selon le communiqué, le Secrétaire général (SG) de la sous-section du CDP de Toéni (Nord-ouest du Burkina), Sambo Sidibé, a été assassiné le 1er janvier dernier par des individus non identifiés.

A ce propos, L’Express du Faso, quotidien privé édité à Bobo-Dioulasso, deuxième capitale du Burkina Faso, affiche: «CDP Toéni: Ils ont assassiné Sambo Sidibé».

Quant au quotidien national Sidwaya, il met en exergue un passage du communiqué nécrologique où Eddie Komboïgo s’adressant au regrtté, mentionne: «Ton sacrifice va libérer notre pays de l’hydre du mal».

Le même journal, en brève, informe que  le colonel Issiaka Ouattara, allias Wattao, ancien chef rebelle et commandant de zone en Côte d’Ivoire, est décédé dimanche à New York, aux Etats unis d’Amérique (USA), des suites de maladie.

A ce sujet, Aujourd’hui au Faso (privé) rappelle dans son éditorial que «né il y a 53 hivernages, Wattao embrassa très tôt le métier de militaire».

Et de préciser que «son parcours oscillera entre fracas des armes, rébellions, coups d’Etat et vie bling-bling puisqu’il fait partie des jeunes gens qui ont renversé Henri Konan Bédié de la présidence, pour installer le père Noël le 24 décembre 1999, le général Robert Guéï », avant de souligner que «c’est de là que débuta la saga Wattao…».

Le Pays arbore: «Wattao passe l’arme à gauche», là où L’Observateur Paalga se demande: «A qui profite la mort de Wattao ?».

En politique, le journal cité en second lieu, revient sur l’enrôlement des Burkinabè de l’étranger, entamé la semaine dernière par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), avec ce titre: «La CENI attend entre 1,5 et 2,5 millions d’électeurs dans 22 pays».

Pour sa part, Sidwaya donne la parole à Solange Pitroipa, une Burkinabè résidant à Bruxelles (Belgique) qui dit dans un entretien : «Evitons que le Burkina soit un Afghanistan du Sahel».

Sous le titre: «Le personnel toujours prêt à accompagner le PM», Aujourd’hui au Faso renseigne que les agents de la Primature ont présenté, hier lundi, leurs vœux de nouvel an au Premier ministre (PM) Christophe Dabiré.

Pendant ce temps, L’Express du Faso consacre sa rubrique ‘’Autant le dire’’ à la situation politique ivoirienne arborant: «Côte d’Ivoire 2020: Le flou d’Alassane Ouattara face aux diplomates».

Agence d’information du Burkina

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here