All-focus

Ganzourgou : Le village de Gongbaoko a sa chapelle

Zorgho, (AIB)-L’Abbé Roland Oubda, représentant Mgr Séraphin François Rouamba, évêque de l’archidiocèse de Koupéla, a présidé la messe de bénédiction de la chapelle de Gongbaoko, village de la commune de Boudry, paroisse de Nédogo, le 5 janvier 2020.

Les fidèles catholiques du village de Gongbaoko (autre appellation de Wayalgui V8) étaient en fête le dimanche 5 janvier dernier. En effet, ils ont choisi cette date, jour de la célébration de l’Épiphanie dans la foi chrétienne pour demander la bénédiction de leur chapelle nouvellement construite en briques de ciment.

Ce sont plusieurs centaines de d’hommes, de femmes et d’enfants qui ont participé à cette célébration.

Dès le début, l’abbé Joseph Yaméogo, curé de la paroisse de Nédogo a souhaité la bienvenue à tous et a particulièrement salué la présence des représentants des autres confessions religieuses (musulmans, protestants, coutumiers).

All-focus

La messe proprement dite est intervenue après le cérémonial de bénédiction du bâtiment et de l’hôtel.

Faisant référence aux trois lectures du jour, l’abbé Roland Oubda, dans son homélie a indiqué que le Seigneur est la lumière qui éclaire le monde. Il a alors invité les fidèles à œuvrer pour que la nouvelle chapelle rayonne dans les environs et attire d’autres personnes.

«Il est bon de louer Dieu» a-t-il ajouté. Et pour lui, l’église est un lieu pour louer Dieu. Il a invité tout un chacun à avoir l’habitude de fréquenter l’église à cet effet et à changer positivement de comportements.

«Celui qui a connu le Christ ne doit plus se comporter comme avant» a-t-il dit.

Tout en demandant au Seigneur de bénir ceux qui ont contribué à la construction du bâtiment et d’exaucer les prières de tous ceux qui mettront les pieds dans cette église, l’abbé Roland a invité les chrétiens de Gongbaoko à veiller à l’entretien du joyau pour qu’il dure longtemps et grandisse.

Une chapelle construite grâce à des bienfaiteurs et aux efforts de la communauté

Faisant l’historique de la chapelle, l’abbé Joseph Yaméogo a indiqué que les fidèles de ce village exerçaient sous une paillote.

«C’est Gilbert Simporé, un fils de la province vivant en Italie, qui lors d’un passage dans le village a décidé de faire appel à des bienfaiteurs dans son pays de résidence pour la réalisation de l’édifice», a-t-il expliqué.

All-focus

C’est ainsi que Sbalchiero Antonio et Pamata Natalia, un jeune couple Italien, ont fait don de 5 000 Euro (3 275 000FCFA) permettant le démarrage du chantier.

«Les petits écoliers du père Joseph», une association de Lille en France présidée par Mme Bénédicte Breux est aussi venue en appui au projet avec la somme de 2 000 euro (1 310 000 FCFA).

Quant à la population de Gongbaoko, elle a cotisé la somme de 723 000FCFA en espèce et a contribué physiquement à travers le ramassage des agrégats, l’apport de l’eau et la main le manœuvre aux côtés du maçon.

Pour l’abbé Joseph Yaméogo, avec la nouvelle chapelle d’une capacité de plus de 300 places, Gongbaoko avec actuellement environs 150 fidèles peut souffler un bout de temps.

Il a tout comme le prêtre célébrant remercié tous ceux qui ont contribué à la construction du joyau.

L’abbé Yaméogo a lancé un appel aux bonnes volontés à aider la paroisse à construire d’autres chapelles, car à l’en croire, la paroisse de Nédogo avec ses 24 clochers a encore 3 chapelles sous paillotes.

All-focus

Au sortir de la célébration, l’abbé Roland Oubda a dit sa joie de constater que les fidèles chrétiens se sont mobilisés pour participer à la construction de la chapelle. Il invite les autres communautés à prendre cet exemple en s’organisant pour une auto-prise en charge.

Au cours de la célébration, 7 nouveaux nés ont été baptisés et 18 personnes ont fêté des anniversaires (20ème, 25ème, 30ème, 35ème, 40ème et 50ème) de baptême.

Agence d’information du Burkina

Moïse SAMANDOULGOU

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here