Burkina-Culture

Ouaga : Les Arts de Cissin à nouveau du 29 février au 9 mars 2020

Ouagadougou, 05 janv. 2019 (AIB)-La 2e édition du Festival des Arts de Cissin (FESTAC) va se tenir du 29 février au 9 mars 2020, au Palais de la Culture Jean-Pierre Guingané de Ouagadougou, ont annoncé dimanche les organisateurs qui invitent les Burkinabè à promouvoir leurs patrimoines artistiques et culturels.

Le thème retenu pour la deuxième édition du Festival des Arts de Cissin (FESTAC) est «culture, paix et tolérance dans nos sociétés : rôle de la femme burkinabè», a indiqué dimanche Anicet Ouédraogo, président de l’Association Vineem Puiré, promotrice de l’évènement culturel.

M. Ouédraogo a invité la population à se rendre massivement au Palais de la Culture Jean-Pierre Guingané de Ouagadougou du 29 février au 9 mars 2020 pour promouvoir les patrimoines artistiques, la paix et la cohésion sociale.

Il a précisé que cette activité permettra aussi d’offrir aux Ouagalais «un cadre sain et convivial» pour la célébration de la journée internationale de la femme (8 mars) et à son association de mobiliser des ressources pour financer son plan d’action en faveur des élèves  défavorisés.

Le secrétaire général de Vineem Puiré, Bernard Kaboré a affirmé que le budget estimatif est de 26 millions 930 mille FCFA avec un apport de  3 millions de FCFA pour l’association et le reste à rechercher auprès de partenaires.

Pour combler le gap, des stands allant de 75 mille FCFA pour les expositions, en passant par 100 mille FCFA pour les restaurants et à 250 mille FCFA pour les maquis seront disponibles, a dit M. Kaboré.

Le président du comité d’organisation Joachim Ramdé a décliné un programme axé autour de l’animation de troupes de danse traditionnelles, de dégustation de mets locaux et de vente de produits locaux transformés, d’art et d’artisanat.

M. Ramdé a également annoncé l’introduction du slam, l’organisation d’un défilé de mode pour valoriser le Faso Danfani (pagne traditionnel) et une ouverture à la culture de peuples frères.

Le président de Vineem Puiré Anicet Ouédraogo a assuré qu’un accent particulier sera mis sur la sécurité pour tenir compte du contexte national.

La 1ère édition du FESTAC tenue du 7 au 10 mars 2019, a permis de mobiliser 20 mille festivaliers autour du thème «la culture comme vecteur de développement et de cohésion sociale», selon M. Ouédraogo.

Agence d’information du Burkina

ata/ak

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here